Le Mans - RC Lens : les notes MadeInLens

01 Le Mans RC Lens notesPour son premier match de Ligue 2 cette saison, le RC Lens a été bouscule, a souffert, a été dominé en première période notamment par des Manceaux volontaires, généreux et combatifs qui ont mené logiquement au score. Mais en seconde période, les joueurs de Philippe Montanier ont su renverser le match et l'emporter 1-2, avec trois points déjà précieux pour le moral et dans la quête de la montée en Ligue 1. Si la rencontre n'a pas été exceptionnelle du côté des Sang et Or, l'essentiel est là : les trois points, et avec de belles promesses aussi pour l'avenir.

Les notes MadeInLens : 

Thomas Vincensini : 4,5/10. Sa première mi-temps a été bien compliquée avec des relances aux pieds peu précises et rassurantes. En seconde période, il manque de relâcher le ballon sur une frappe à la 59e minute. En fin de match, il se montre plus rassurant dans sa surface et s'impose à plusieurs reprises.

Clément Michelin : 5,5/10. Il a sans doute été le plus rassurant de la ligne arrière. Avec un début de match compliquée à l'image de son équipe, il a ensuite pris le dessus sur Vincent en fin de première période, obligeant les Manceaux à passer du côté de Vitor Costa. Seconde mi-temps correcte défensivement et intéressante offensivement.

Cory Sene : 3/10. Match très compliqué pour le jeune Lensois qui jouait son premier match en Ligue 2. Entre duels perdus, relances manquées et mauvais placements, il a très souvent été mis en difficulté. Moussiti Oko et Crehin l'ont fait souffrir tout le match. Il aura cependant été important dans le domaine aérien en fin de match.

Steven Fortes : 4,5/10. Il n'a pas été au niveau lui non plus en première période. Il a perdu de nombreux ballons et n'a pas su prendre le dessus sur les attaquants manceaux. À l'inverse de Sene, il a su retrouver son niveau en seconde période avec beaucoup plus d'impact physique et des relances plus tranchantes.

Vitor Costa : 4/10. S'il a été intéressant dans son apport offensif, il a été très en difficulté face à Diarra pendant une heure de jeu. La sortie du virevoltant manceau lui a permis d'être moins en difficulté par la suite.

Manuel Perez : 5/10. Placé très bas sur le terrain, c'est le premier relanceur lensois. Bousculé en première mi-temps, il n'a pas été tranchant. En seconde préiode, il se montre très disponible et bon dans la récupération du ballon.

Guillaume Gillet : 6/10. Après une première mi-temps trop discrète, il a repris sa place sur le terrain touchant beaucoup de ballons. Fort dans l'impact, il a aussi été présent offensivement, notamment avec une passe lumineuse pour Michelin apportant le danger sur le but manceau. C'est aussi lui qui sauve son équipe à la 57e minute lors d'un cafouillage devant son but. Remplacé par Cahuzac, dont la rentrée fut intéressante

Tony Mauricio : 6/10. Durant la première mi-temps, il a tenté sans réussite, notamment une frappe pied gauche frôlant le but de Thuram à la 29e minute. En seconde période, il a été dans les bons coups offensifs lensois, dont l'égalisation des Sang et Or. Très percutant il a créé de nombreuses brèches et provoqué des fautes adverses.

Gaetan Robail : 4/10. Auteur de la frappe déviée amenant l'égalisation lensoise, il aura été plutôt en difficulté durant le reste du match. Peu en réussite offensivement, il a tout de même essayé de percuter et s'est créé quelques occasions. Remplacé par Chouiar dont la rentrée fut remarquée avec un but décisif et de belles percutions.

Florian Sotoca : 7/10. Cest l'homme du match côté lensois. Auteur de l'égalisation qui relance son équipe, il a été dans tous les bons coups. En première mi-temps, il a beaucoup tenté et, en seconde mi-temps, il a poursuivi ses efforts jusqu'à son but. Son jeu aérien est aussi un atout important et efficace. Fin techniquement et présent physiquement, il s'est montré très intéressant.

Yannick Gomis : 3/10. Match compliqué pour le buteur lensois. Peu en réussite offensive, il n'a rien eu à se mettre sous la dent, si ce n'est une belle frappe juste avant la pause claquée par Thuram. Il n'a jamais réussi à percer la défense mancelle. Remplacé par Banza, auteur de la passe décisive sur le but de Mounir Chouiar et d'une rentrée qui a relancée son équipe grâce à son impact sur la défense.

Le coaching de Philippe Montanier : Privé de quelques titulaires, Philippe Montanier a aligné la meilleure équipe possible et a su remettre les Sang et Or sur le droit chemin à la mi-temps. Les entrées en jeu de Simon Banza, Mounir Chouiar et Yannick Cahuzac ont été très payantes, les trois joueurs étant impliqués dans l'action décisive menant au but de Mounir Chouiar.

L'adversaire : Le Mans

Généreux, combatifs et très volontaires, les Manceaux ont livré une très bonne première mi-temps, bousculant logiquement les Sang et Or pas forcément au point. Sur son aile droite, Diarra a fait touner chèvre Vitor Costa à quelques reprises, Moussiti Oko a fortement bouscule l'axe Steven Fortes - Cory Sène, et Vincent a régulièrement passé Clément Michelin. Mais les efforts de la première période se sont faits sentir en seconde période et les sorties de Vincent et Diarra leur ont fait mal. 

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.