ESTAC Troyes - RC Lens : les notes MadeInLens

22 Troyes RC Lens NotesLe RC Lens n'y arrive plus. Malgré une embellie face à nancy samedi dernier, ce dernier est retombé dans ses travers et n'a pu faire mieux qu'afficher une - légère - domination stérile, s'inclinant sur la pelouse de l'ESTAC Troyes. On retiendra surtout que les Sang et Or ont fortement peiné à se mettre au diapason, malgré la prestation somme toute correcte de quelques éléments. Retour en notes sur la performance plus que mitigée des hommes de Philippe Montanier.

Les notes :

Vachoux (6), Centonze (3), Fortes (7), Sagnan (5), Haidara (3), Ba (4) puis Kyei (68e, non-noté), Gillet (6), Mesloub (4), Gomis (4) puis Diarra (79e), Bencharki (3), Chouiar (5) puis Ambrose (58e, non-noté).

Remplaçants non-utilisés : Belon - Tka, Bellegarde, Mendy.

Jérémy Vachoux (6) : Leca grippé, le futur Orléanais, au chômage technique en première mi-temps, ne peut rien faire sur le but avant d’en éviter un deuxième devant Pelé (68e) avec une belle parade. Frustrant.

Fabien Centonze (3) : Beaucoup de déchets pour Fabien qui nous a habitués à mieux. On l’a tout de suite senti en-dedans, notamment techniquement. Un match à oublier.

Steven Fortes (7) : La bonne note de la soirée. Par rapport à Tka, il n’y a pas photo. Du jeu long à bon escient la plupart du temps et serein dans ses interventions. Une belle pioche à priori.

Modibo Sagnan (5) : Plutôt correct même si, comme d’habitude, il ne prend pas beaucoup de risque sur les relances. Commet une erreur d’appréciation (68e) qui aurait pu coûter le but du break.

Massadio Haidara (3) : Confirme sa mauvais passe actuelle. Rien de bon à signaler notamment offensivement où il n’a strictement rien apporter. Ça fait un moment que cela dure, ce qui commence à devenir ennuyeux.

El-Hadji Ba (4) : Pendant 10-15 minutes, il a été sur tous les fronts. Puis il a baissé physiquement, enchaînant les fautes et a même évité l’expulsion de peu. Le faire souffler ne serait pas du luxe. Remplacé par Grejohn Kyei qui a tenté de peser sans grande réussite. Son centre en retrait sur Achraf Bencharki a failli se transformer en passe décisive.

Guillaume Gillet (6) : Il retrouve petit à petit le rythme. Assez précis dans ses passes et intéressant dans son engagement. Aurait dû obtenir un penalty en fin de rencontre mais l’arbitre en a décidé autrement. Encourageant.

Walid Mesloub (4) : Comme d’habitude, il a touché beaucoup de ballon, sans efficacité malheureusement dans ses transmissions. Beaucoup de mauvais choix, on l’a connu plus inspiré que ce soir. A terminé sur les rotules.

Yannick Gomis (4) : Encore une fois positionné à droite - il faudra tout de même que Philippe Montanier justifie ce choix - et encore une fois maladroit devant le but en gâchant une grosse occasion en première mi-temps. Le Gomis du début de saison ne l’aurait pas manquée… Sans confiance, un buteur n’existe pas.

Achraf Bencharki (3) : Le double buteur face à Nancy n’a pas réédité sa performance. Invisible et inutile dans l’axe et pas meilleur quand il est passé sur le côté après la rentrée de Kyei.

Mounir Chouiar (5) : Un premier acte intéressant où il a provoqué sans relâche. Il a marqué le pas après la pause avant d’être remplacé par Thierry Ambrose qui n’a rien apporté. Le joueur prêté par Manchester City n’a plus ce coup de rein qui fait la différence.

Rentré tardivement, Souleymane Diarra ne peut être noté. Je me répète : pourquoi ce garçon se retrouve encore sur le banc ? Je ne comprends pas.

Le coaching de Philippe Montanier :

Quand le Racing s’est retrouvé mené (0-1), il a empilé les attaquants… Gomis à droite, Diarra sur le banc - Bellegarde aussi : des choix étonnants qui durent et les mauvais résultats s’enchaînent. On a comme l’impression que le coach lensois ne trouve pas la clé pour endiguer la mauvaise passe.

L’adversaire :

Troyes a joué avec ses armes. Dominés pendant 45 minutes, ils ont relevé la tête en deuxième période avec le but de Kévin Fortuné. Sans être transcendants - c’est ça qui est rageant - ils se sont accrochés à leur succès avec leurs tripes. Pas géniaux mais victorieux : les lensois ne peuvent pas en dire autant...

Nicolas Zatti

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.