Reims - RC Lens : les notes MadeInLens

CDF 32es Reims RC Lens NotesJouer une mi-temps ne suffit pas, les Lensois ont pu le constater à leurs dépens. Pourtant, le Stade de Reims, pensionnaire de Ligue 1, se présentait fortement amoindri par les blessures et suspensions. Mais le Racing n’a pas mis les bons ingrédients pour faire douter son adversaire. Et sans efficacité, l’élimination est logique.

Les notes :

Leca (4) - Centonze (5), Sagnan (5), Tahrat (5), Haidara (3) - Bellegarde (4) puis Ambrose (69e, non-noté), Doucouré (4), Mesloub (4), Gomis (3), Kyei (3), Chouiar (5) puis Bencharki (80e)

Remplaçants : Vachoux - Mendy, Tka, Bayala.

Jean-Louis Leca (4) : Sur le premier but, sa responsabilité est engagée car la frappe d’Oudin n’avait rien d’un missile. Et sur le deuxième, son interception sur le centre n’est pas nette non plus. Seul fait d’arme : son duel remporté face à Cafaro en début de deuxième période.

Fabien Centonze (5) : Match « moyen plus » du latéral droit. Sérieux, il a tenté d’amener le danger offensivement. Moins précis en deuxième mi-temps.

Mehdi Tahrat (5) : Il a fait son match défensivement mais est pénalisé pour une poussette sur Cafaro - l’arbitre étant bien généreux pour le coup.

Modibo Sagnan (5) : Un match correct. A plutôt bien tenu Ojo.

Massadio Haidara (3) : Sa première période est cataclysmique. Baladé par Oudin qui n’a pas cessé de faire des appels dans le dos. Vraiment pas convaincant même s’il s’est ressaisi par la suite.

Jean-Ricner Bellegarde (4) et Cheick Doucouré (4) : Le milieu de terrain a pris l’eau pendant 45 minutes et ni l’un ni l’autre n’ont réussi à endiguer les vagues rémoises. À noter que Bellegarde a failli réduire le score mais Mendy l’en a superbement empêché.

Walid Mesloub (4) : A tenté en vain d’organiser le jeu. En vain. Sans impact de son meneur, le Racing ne peut espérer grand chose. Et cela fait plusieurs matchs que ça dure.

Yannick Gomis (3) : A paru mal à l’aise dans son costume d’attaquant droit qu’il n’est pas. Rate surtout la balle du 1-2 qui aurait pu changer la donne. Le signe d’un buteur qui doute.

Grejohn Kyei (3) : Aligné en pointe, il a été décevant, ne parvenant pas à peser sur ses adversaires directs. Un match à oublier pour l’attaquant qui n’a pas marqué de point cet après-midi.

Mounir Chouiar (5) : Même s’il n’a pas été toujours en réussite, le jeune marocain a beaucoup tenté, notamment en début de rencontre. Moins en verve dans le deuxième acte malgré quelques rares éclairs. Entré à 20 minutes de la fin, Thierry Ambrose a essayé d’amener son tonus. Mais ses centres n’ont pas trouvé preneur, même s’il a semblé plus en jambe qu’avant la trêve.

L’adversaire : efficace puis séreux

Le Stade de Reims n’a pas eu à puiser dans ses réserves pour accéder au tour suivant. Oudin et Cafaro se sont bien amusés en première mi-temps. Puis Mendy a sorti l’arrêt sur la frappe de Bellegarde. À noter le bon match du latéral gauche, Konan, qui a du feu dans les jambes.

Nicolas Zatti

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.