FC Versailles - RC Lens : Des Lensois sérieux et qualifiés

CDF 8e FC Versailles RC Lens ResumePour ce 8e tour de Coupe de France, le RC Lens se déplaçait à Versailles, club de National 3 et ancien club du capitaine lensois, Walid Mesloub. Dans une rencontre globalement maîtrisée, les Sang et Or se sont imposés 4-2 à l’issue d’une prestation d’ensemble sérieuse malgré deux buts encaissés. Mais en Coupe, l’essentiel est bien de se qualifier.

Un adversaire décomplexé

La Coupe de France fait souvent pousser des ailes aux équipes inférieures hiérarchiquement et la tradition a été respectée. C’est ainsi que le FCV78 parvient à ouvrir le score par l’intermédiaire d’Abidi qui, bien aidé par la passivité de Saïf Tka, surprend Jérémy Vachoux (0-1, 8e).

Surpris par ce but concédé d’entrée, les hommes de Philippe Montanier n’ont pas paniqué et Arial Mendy, seul au 2e poteau à la suite d’un centre d'Achraf Bencharki, égalise d’une reprise du pied droit (1-1, 17e).

Le doute n’a pas eu le temps de s’emparer des esprits lensois. C’est même tout le contraire puisque Jean-Ricner Bellegarde, quelques minutes plus tard, fusille le gardien pour inscrire le 2e but des Sang et Or (2-1 24e).

On se dit alors que le Racing se dirige vers une victoire tranquille. Mais Saïf Tka aime apparement le suspens… En toute fin de première période, il concède un penalty stupide que Chalali transforme en deux temps malgré une belle parade de Jérémy Vachoux (2-2, 43e). Les 2 équipes se quittent donc à la mi-temps sur un score de parité et les Lensois, pour ne pas avoir su enfoncer le clou à 2-1, savent qu’ils vont devoir de nouveau cravacher pour faire la différence.

La logique enfin respectée

Le deuxième acte sera toutefois plus tranquille. Les efforts fournis par le FCV78 vont finir par peser et les lensois vont en profiter pour prendre le large. Tout d’abord, suite à une offrande de Jean-Ricner Bellegarde, Grejohn Kyei inscrit le troisième but du Racing grâce à une belle frappe croisée du pied gauche (3-2, 62e).

Puis, à la suite d’une très belle action collective, un une-deux entre Walid Mesloub et Thierry Ambrose permet à Achraf Bencharki d’inscrire le 4e but Lensois et de mettre fin au suspens (4-2 74e).

Même réduits à 10, les versaillais résisteront aux dernières charges lensoises menées notamment par Mounir Chouiar, entré en cours de jeu, dont l’aisance technique aura sauté aux yeux. Sérieux et combatif jusqu’au bout, le Racing se qualifie donc pour les 32e de finale en rêvant, pourquoi pas, d’accueillir une grosse cylindrée en janvier, pour fêter la nouvelle année.

Romain Dumoulin

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.