RC Lens - Grenoble : les notes MadeInLens

15 RC Lens Grenoble NotesCe samedi, le RC Lens a stoppé sa série de défaites avec un match nul et vierge à domicile face au Grenoble Foot 38 (0-0). Un moindre mal pour une équipe lensoise assez peu transcendante, notamment sur le plan offensif.

La Rédaction de MadeInLens revient en notes sur la prestation des Sang et Or.

Les notes :

Leca (6,5) - Centonze (6,5), Tahrat (6), Radovanovic (5), Haïdara (5,5) puis Sagnan (85e, non-noté)- Diarra (7), Ba (4,5), Doucouré (4,5) puis Bencharki (76e, non-noté) - Ambrose (4), Gomis (4,5), Kyei (4) puis Bayala (60e, 6)

Remplaçants : Vachoux, Mendy, Bellegarde, Chouiar.

Jean-Louis Leca (6,5) : Très peu sollicité dans la rencontre, le portier des Sang et Or a réalisé une énorme parade devant Spano peu après la demi-heure de jeu et a peut-être sauvé me point glané par les siens. Décisif, donc.

Fabien Centonze (6,5) : L'un des meilleurs Lensois sur la pelouse, du moins dans les intentions et le mouvement. Autant en débordant - souvent - qu'en repiquant dans l'axe - parfois -, il a eu le mérite d'apporter un peu de danger ce samedi. Un bon match de sa part.

Mehdi Tahrat (6) : L'une des plus grosses occasions de la rencontre à son actif et surtout une solidité défensive intéressante après trois matchs plus compliqués. Intéressant.

Aleksandar Radovanovic (5) : Moins en vue que sa comparse de la défense centrale et parfois un peu moins dynamique, il a néanmoins activement contribué à la solidité défensive lensoise ce samedi.

Massadio Haïdara (5,5) : Plutôt en jambes pour son retour après sa blessure aux ischios qui l'a tenu écarté des terrains pour quelques semaines, il a amené des débordements intéressants et a tenu la route sur son côté.

Souleymane Diarra (7) : Le meilleur Lensois ce vendredi. Patron du milieu, il a habilement tenu le rôle habituellement occupé par Walid Mesloub, même s'il ne fût pas aidé par le faible dynamisme des attaquants devant lui. Titularisé neuf fois cette saison, il a une nouvelle fois sa polyvalence dans le onze sang et or.

El-Hadji Ba (4,5) et Cheick Doucouré (4,5) : Ce n'est toujours pas ça pour les deux milieux de terrain, qui ont simplement peiné à s'imposer dans leur(s) zone(s) de jeu.

Thierry Ambrose (4) : Malgré son activité et sa persistance dans le pressing, il n'a pas réussi à influer dans le jeu offensif et faire montre des qualités qu'il avait laissé entrevoir il y a quelques semaines.

Yannick Gomis (4,5) : Il se procure en première période la plus grosse occasion lensoise en touchant le poteau. Pour autant, l'attaquant lensois est souvent apparu sans solutions et a peu combiné au sein d'une attaque amorphe…

Grejohn Kyei (4) : Un mauvais match de l'attaquant. Peu précis techniquement, il a parfois pris sa chance en première période mais sans créer de situation dangereuse. Le jeu actuel du Racing ne semble pas convenir à son style plus « direct ». Il fut remplacé à l'heure de jeu par un Cyrille Bayala (6) plutôt remuant et source d'un léger renouveau offensif lensois.

L'adversaire :

Grenoble a présenté le profil type d'une bonne équipe de Ligue 2 : solide sur toutes les lignes, présente dans l'impact, rapide dans ses projections et pragmatique dans sa construction. Sa place n'est clairement pas due au hasard, même si certaines limites - offensives, notamment - peuvent faire douter de sa capacité à jouer les tous premiers rôles jusqu'au bout.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.