Benjamin Bourigeaud : Les coups-francs, « un truc que j'ai aimé dès le plus jeune âge »

Benjamin Bourigeaud RC Lens 02Face à Caen ce week-end, Benjamin Bourigeaud a marqué sur coup-franc direct et c'est un exercice dans lequel le milieu de terrain formé au RC Lens se montre de plus en plus adroit. Et l'ancien Lensois confie apprécier énormément cette phase de jeu qu'il a pas mal travaillé à la Gaillette et depuis son arrivée au Stade Rennais.

« C'est un truc que j'ai aimé dès le plus jeune âge, j'aimais bien les tirer et puis je les ai travaillés, encore et encore. Avant tout, c'est une concentration. Quand tout un stade te siffle ou t'encourage, il faut savoir faire le vide et réaliser le geste que tu veux faire. Après, il y a la façon dont tu frappes. Moi, c'est intérieur pied droit, Clément (Grenier), par exemple, c'est cou-de-pied. Et puis, il y a le joueur que je vais viser dans le mur, une "tête" comme point de fixation. Je me donne comme objectif de tirer à cet endroit-là, mais en visant un peu plus au-dessus. Après, il y a la position du gardien. Contre Caen (3-1, dimanche), j'aurais peut-être tiré différemment si Samba ne s'était pas positionné au milieu des cages. Par instinct, peut-être, j'ai senti le petit pas sur sa droite qu'il fait pour anticiper au-dessus du mur, en sachant que contre Orléans (L2, 2-0, le 27 février) et Arsenal, j'avais essayé de tirer là. J'ai changé de côté, ça a fonctionné. »

Source : L’Equipe

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.