Joachim Marx : « Surtout, il ne faut pas abandonner le RC Lens »

Joachim Marx RC LensLégende du RC Lens, dont il a été joueur, entraîneur ou encore recruteur, Joachim Marx profite aujourd'hui d'une retraite bien méritée. Pour autant, l'ex-Sang et Or conserve un oeil plus qu'attentif sur le club artésien dont il assiste aux rencontre à domicile avec un certain Arnold Sowinski. Le natif de Gliwice d'insister sur la nécessité de rester derrière le club malgré la passe compliquée qu'il traverse.

« Oui, je vais toujours au stade. (Sur son regard en tant que spectateur) J'essaye d'être un expert comme tout le monde. Quand j'étais à Liévin avec le centre de préformation, j'avais peu de temps. (...) Quand j'ai arrêté, je suis retourné voir les matchs, bien sûr avec Arnold Sowinski, nous y allons toujours à deux pour chaque match. On a les feuilles de match, que l'on nous ramène, avant on avait notre petit local au troisième étage. Il y a quelques abonnés qui venaient, des commerçants de Lens que je connaissais très bien, c'était mes supporters ! (...)

J'y vais parce que c'est Lens. Surtout, il ne faut pas abandonner Lens. Des gens ne viennent pas parce que ça joue mal, parce qu'ils n'aiment pas telle ou telle personne ou le président… C'est Lens qui compte, ce n'est pas la personne ou l'entraîneur en place. C'est tout l'ensemble. Je dis aux supporters aujourd'hui : il ne faut pas abandonner dans les moments difficiles, c'est là où on a besoin de tout le monde. »

« L'équipe actuelle ? Il faut espérer que ça rebondisse »

L'ancien avant-centre livre également son ressenti sur l'équipe lensoise actuelle : « Il y encore deux mois, on pensait que cela allait être facile, qu'avec cette équipe on allait monter en Ligue 1. Mais il y a quand même quelques blessés, surtout des défenseurs. En début de championnat, on ne prenait pas beaucoup de buts. Mais quand les blessures perturbent vos plans, il faut se débrouiller. Derrière, on n'a pas une équipe costaud pour les remplacer. On voit que le mercato d'hiver n'est jamais facile, même pour les plus grands. Il faut se débrouiller, mais il faut espérer que ça rebondisse. »

Source : En Pleine Lucarne (RBM 99.6FM)

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.