Laurent Blanc revient sur la gestion l'affaire Serge Aurier au Paris Saint-Germain en 2016

Serge Aurier RC LensLe 14 février 2016, deux jours avant la réception de Chelsea par le Paris Saint-Germain en Ligue des Champions, le défenseur formé au RC Lens Serge Aurier avait insulté son entraîneur Laurent Blanc dans une vidéo en direct sur Périscope. Un épisode qui avait fait grand bruit et sur lequel est récemment revenu le « Président », qui se montre notamment très critique envers la gestion de l'affaire par le club de la capitale.

« Une situation comme celle-ci, ce n'est pas à l'entraîneur de la gérer. Après, il n'y a que lui et moi qui savons comment je l'ai gérée. Si c'était à refaire, je referais la même chose de mon côté. Après, il y a le club… Avec le recul, je gèrerais surtout cette situation d'une autre manière avec mon employeur. Dans ce type de problème, la direction doit être sur la même ligne que l'entraîneur. Si ce n'est pas le cas, c'est très problématique. Cette affaire a été un mauvais virage dans notre saison et dans la vie du club. »

Des affaires qui ont, selon le technicien, vocation à se multiplier dans le football actuel : « De plus en plus de paramètres dont que certains joueurs sont devenus ingérables. Et tout ne sort pas… Ca va devenir de plus en plus compliqué de gérer les joueurs. L'entraîneur ne sera toujours qu'un employé du club. (...) Cet épisode est arrivé au plus mauvais moment. Il ne nous a pas facilité les choses dans la gestion de l'équipe. Moi, je sais ce que j'ai fait. Lui aussi. J'ai réglé mon problème d'homme à homme. »

Source : France Football

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.