Eric Sikora : « Cela doit me me forger, me donner encore plus de force »

Eric Sikora RC LensCe samedi après-midi sur l'antenne de notre radio partenaire RBM 99.6FM, Thierry Tempez et les chroniqueurs d'En Pleine Lucarne recevaient un invité de marque en la personne d'Eric Sikora. Pendant les deux heures de discussions et débats enrichissants de l'émission, l'ancien joueur, formateur et entraîneur des Sang et Or est notamment revenu sur la fin de son aventure au Racing, ses perspectives et celles de son staff.

« Un agent s'occupe de moi, explique l'ancien Lensois, qui est actuellement sans activité professionnelle. Donc on attend une opportunité et un projet intéressant qui puissent m'aller et continuer à faire ce que j'aime : le terrain et entraîner. Si on m'avait proposé de retourner à la formation, l'aurais-je accepté ? Oui, forcément. Après, il y a des choses qui ont été faites. C'est compliqué d'en parler, c'est comme ça. (...) C'est une page qui se tourne. Cela doit me servir d'expérience, me forger, me donner encore plus de force. Ce qui est important, c'est de regarder devant. Le challenge, on la relevé, ce n'était pas évident. On n'est pas parti sur des choses que l'on avait mal faites, mais c'est comme ça et il faut l'accepter. »

Un mauvais timing

La décision assez tardive du club sang et or de remplacer Eric Sikora par Philippe Montanier a compliqué la donne : « Le timing n'était pas bon, on a appris tardivement que l'on ne restait pas au club, et tous les clubs avaient déjà leurs entraîneurs, que ce soit dans les équipes professionnelles ou même au niveau de la formation, donc cela a été compliqué.

La seule solution qui existait encore après était de prendre une équipe en cours de saison, ce qui veut dire des résultats négatifs, comme on l'a connu l'année dernière, et reprendre un groupe qui est malade. Il y a eu quelques opportunités mais cela n'est pas allé plus loin. (...) »

« C'est terminé avec le Racing depuis fin octobre »

Libre de tout contrat depuis la fin octobre, le technicien est à l'écoute de nouveaux challenges et n'oublie pas son staff, dont il loue les qualités : « C'est terminé avec le Racing depuis fin octobre donc je peux faire ce que je veux, où je veux, j'ai mon diplôme. J'ai les adjoints qui attendent aussi, car j'ai Daniel Moreira, Jean-Claude Nadon et Vincent Lannoy, qui est resté au club. Ce sont des gens que j'estime beaucoup, qui sont de vrais bosseurs et très professionnels. Dans le challenge que j'ai réalisé, il ne faut pas oublier que ces trois personnes-là étaient là et m'ont énormément aidé.

Il y a eu le sportif et l'extra-sportif. Cela a été une saison longue et difficile, mais cela fait partie du boulot et ça te fait avancer. On a toujours été soudés, on s'est toujours encouragés, on a toujours bossé avec notre envie, notre passion, notre expérience de joueurs, et je pense qu'on a fait des choses pas trop mal. »

Source : En Pleine Lucarne (RBM 99.6FM)

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.