En Plein dans le MiL : Le bonheur, c’est simple comme un coup de Phil !

Supporters RC Lens 03Un début de saison canon avec 4 victoires en autant de matchs de championnat, aucun but encaissé, un stade Bollaert-Delelis rugissant de plaisir : qui aurait pu prévoir que le Racing connaisse une si belle entame de compétition ?

Avec toutes les précautions d’usage liées aux 4 petites journées disputées - restons modestes - chacun des observateurs aura noté que le jeu proposé ressemble enfin à quelque chose. Certes il existe des marges de progression notamment dans l’animation offensive mais cela fait une éternité que les Sang et Or n’avaient pas proposé une organisation aussi cohérente. Et c’est sur ce point que l’on peut tirer un coup de chapeau à Philippe Montanier. L’histoire du football se résume souvent au principe suivant : quand une équipe gagne, c’est grâce aux joueurs mais quand elle perd, c’est à cause de l’entraîneur.

Et bien cette fois, j’ai envie de tirer un coup de chapeau au coach lensois. Ces victoires sont aussi les siennes.

Depuis le début de saison, les joueurs sont, à juste titre, mis en avant. Ceux-ci ont une mentalité de combattants et un état d’esprit irréprochable. Les Radovanovic, Tahrat, Centonze et consorts sont dignes du blason lensois. La jeunesse de Doucouré, la fougue d’Ambrose et la volonté d’un Gomis ne sont pas en reste. Tous méritent d’être félicités de leurs performances actuelles.

Mais que dire de Philippe Montanier ? Réussir à bâtir un collectif de la sorte malgré le fait que l’effectif soit renouvelé à 80% relève de la sorcellerie ! Lui aussi mérite des louanges.

Personne ne sait pas ce qu’il adviendra dans cette Dominos Ligue 2 incertaine. Nous finirons certainement par perdre des matchs. Nous connaîtrons probablement des baisses de régime. Mais quoiqu’il en soit, après ces 4 premières journées, tous les supporters du Racing sont heureux et fiers de vous. Après les galères des saisons précédentes, prenons le temps de savourer ces instants d’exaltation et de joie. Et espérons simplement que cette douce euphorie se prolonge encore quelques temps...

Nicolas Zatti

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.