RC Lens - Red Star : Trois nouveaux points, la manière viendra plus tard

02 Red Star RC Lens resumeL'engouement entourant la première au stade Bollaert-Delelis ce samedi donnait cette impression bizarre et mêlée de forte impatience et de crainte. L'impatience, d'abord trois mois sans Bollaert est une attente interminable pour bon nombre de supporters. La crainte aussi, car les déceptions à l'issue de ce genre de rencontres attendues ont été très nombreuses ces dernières saisons...

Kévin Fortuné débloque la situation

Plus en jambes que les joueurs de Philippe Montanier dès le début de la rencontre, le Red Star va imposer un fort pressing et jouer avec un bloc haut, forçant les Sang et Or à une bataille féroce au milieu de terrain. Par des attaques rapides, notamment sur les ailes, ainsi que des centres et coup de pieds arrêtés, ce sont les Audoniens qui se montreront les plus dangereux malgré quelques tentatives infructueuses de percussion côté lensois.

Pour autant, la douleur ressentie par Cyrille Bayala à la 30e et sa sortie à la 35e minute vont précipiter le sort de la rencontre. A peine quatre minutes plus tard, Kévin Fortuné, fraîchement entré en jeu est idéalement servi par Thierry Ambrose suite à un jeu rapide dans l'axe avec Mehdi Tahrat, et ouvre le score après avoir éliminé le portier local (1-0, Fortuné, 39e).

Une défense à toute épreuve

S'ensuivit un but refusé au Red Star pour hors-jeu puis le retour aux vestiaires. Le début de seconde mi-temps confirma alors la méfiance envers une équipe du Red Star très intéressante et capable de fulgurances, notamment par l'excellent Dinosa en attaque. Ce dernier aurait d'ailleurs pu être crédité d'une passe décisive pour Faucher si ce dernier n'avait pas manqué l'énorme opportunité des siens d'égaliser.

Nous retiendrons surtout de cette seconde mi-temps la solidité défensive d'un RC Lens qui trouve là sa plus grande force du début de saison. Aleksandar Radovanovic aura notamment été impérial tout au long de la rencontre, au même titre que son compère de la charnière centrale, Mehdi Tahrat, ou Fabien Centonze à l'origine d'un contre éclair lensois en fin de match qui aurait pu permettre à Fortuné ou Mesloub de doubler l'avantage du Racing. Qu'importe, l'essentiel est là : Lens s'impose 1 but à 0 et s'offre un beau début de saison tout en restant perfectible.

Comme s'il fallait que le football nous montre à toute force que ce Racing-là est différent, c'est donc une toute autre issue que l'habituelle déception qui a été offerte aux 30 000 spectateurs de Bollaert. En s'imposant face aux Audoniens, les Sang et Or ont remporté leur deuxième match en autant de rencontres en ouverture de championnat pour la première depuis 2001-2002... Enthousiasmant !

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.