Décisions ce jeudi dans le procès des matchs présumés arrangés de Ligue 2

Ligue 2Lors de la saison 2013-2014, le RC Lens avait réussi à obtenir son accession pour la Ligue 1. Mais plus que le retour des Sang et Or dans l'élite, c'est une affaire de matchs arrangés qui avait secoué la Ligue 2 à l'époque.

Plusieurs dirigeants de clubs dont Jean-François Fortin (Caen) ou Jean-Marc Conrad et Serge Kasparian (qui s'apprêtaient à racheter le Nîmes Olympique) avaient été accusés d'avoir tenté d'arranger sept matchs de Ligue 2 entre mars et mai 2014. Le match nul entre Caen et Nîmes en 2014 avait notamment permis aux Crcodiles de se sauver et aux Malherbistes de monter en Ligue 1.

Alors que le procès a pris fin le 8 juin, les prévenus vont connaître ce jeudi le verdict. S'il a été requis contre Jean-François Fortin douze mois de prison avec sursis et 10.000€ d'amende, les anciens dirigeants Nîmois pourraient, eux, écoper de prison ferme. Franck Toutoundjian, président du club d'Issy Ararat qui avait été à la tentative d'arrangement, pourrait lui être sanctionné de deux ans de prison dont un avec sursis et 5000€ d'amende.

Source : L'Equipe

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.