L'anecdote de Gervais Martel sur la signature de Ziani et Drobnjak en 1997

Anto Drobnjak RC LensTout juste maintenu en D1 à l'issue de la saison 1996-1997, le RC Lens avait réalisé l'exploit d'être champion de France la saison suivante, notamment grâce à l'apport précieux de deux nouveaux joueurs : Anto Drobnjak et Stéphane Ziani. Deux pièces maîtresses arrivées au RC Lens en provenance de Bastia et dans de drôles de conditions, comme le raconte l'ancien président lensois, Gervais Martel.

« J'étais en vacances avec des amis au Touquet, et j'avais bien parlé avec Daniel Leclercq et avec Jean-Luc Lamarche, qui était le directeur sportif, et j'ai appelé Bastia pour savoir s'ils voulaient vendre Drobnjak et Ziani pour 40 millions de francs. Ils m'ont dit « non, vous êtes fous », mais j'ai appris qu'ils cherchaient de l'argent pour acheter un joueur. J'ai appelé le secrétaire du club et lui ai dit de se préparer à huit heures du soir, de prendre un pyjama, on partait à Paris et je savais où étaient les Bastiais. Ils négociaient avec un club allemand, j'y suis allé et j'ai pris la machine à écrire. A 4h30 du matin, j'ai signé Ziani et Drobnjak pour 40 millions de francs, c’était important à l’époque. André Delelis (alors Maire de Lens) m’avait demandé : « cela a coûté cher ? ». Je lui ai dit non alors que c’était deux fois le budget de l’année précédente ! Mais nous avons été champions en 1998… »

Source : La Chaîne L'Equipe

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.