Rappel : Ce week-end, sauvons la Fosse Félix Bollaert !

Supporters RC Lens 01A l'occasion des journées du patrimoine, une mobilisation est lancée pour nettoyer les lieux de l'ancienne fosse 13bis des Mines de Lens, appelée « Félix Bollaert », à Bénifontaine. Une opération qui aura lieu ce week-end du 15 et 16 septembre, et à laquelle est appelée à participer tous les supporters désireux de préserver le patrimoine de la région et, en quelque sorte, celui du club.

Le rendez-vous est donc donné à la Fosse 13 bis à Bénifontaine, samedi à partir de 8h. Le départ pour Bollaert pour assister à la rencontre Lens - Sochaux (15h, à suivre en live tweet sur MadeInLens.com) est prévu à 12h mais il sera aussi possible d'y rester l'après-midi jusque 18h. Le lendemain, les travaux se poursuivront de 8h à 18h, avec une pause restauration. Pour l'origanisation, les personnes intéressées sont invitées à confirmer leur inscription (lien vers l'évènement ci-dessous) et à prévoir leur matériel (débroussailleur, pelles, sécateurs etc.). 

« Faire renaître ce chevalet »

Arnaud Desmaretz, président de la fédération Lens United, était revenu sur l'opération sur le site officiel du club lensois :

« On a découvert ce chevalet de la Fosse 13bis il y a 4 ans, puisqu’il est situé juste à côté du restaurant Hurricane Bar, à Bénifontaine. Un ami, supporter du Racing et passionné de la mine, me l’a fait découvrir. Il était invisible, complètement noyé dans la végétation. D’ailleurs, il servait même de squat. Mon ami m’a alors précisé le nom de ce chevalet : Félix Bollaert ! On s’est dit qu’il fallait faire renaître ce chevalet. On a alors mis le projet en route. Nous avons fait plusieurs opérations de nettoyage. Mais plus on nettoie, plus on est squatté… C’est une perte de temps.Heureusement, en 4 ans, nous avons réussi à nous rapprocher de l’Unesco et des Bâtiments de France.

Il faut savoir qu’il s’agit du plus petit chevalet des Hauts-de-France. Contrairement aux autres, il est en béton et non en fer. Et surtout, il s’agit du dernier puits d’aération existant. Il n’y en a pas d’autre. On sent qu’au niveau politique, les élus s’y intéressent de plus en plus. Il y a une vraie mobilisation. Pour toutes ces raisons, ce chevalet mérite d’être protégé par les passionnés. On parle beaucoup des terrils du 11/19, et ce à juste titre, mais j’aimerais aussi qu’on parle du chevalet Félix Bollaert, dorénavant. La mine fait partie de notre patrimoine touristique. »

Plus d'informations... 

Rendez-vous sur la page facebook de l'évènement pour participer à l'opération.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.