Yoann Lachor : « Je ferme les yeux et je frappe »

Yohan Lachor RC Lens 029 mai 1998, le RC Lens est mené 1-0 à Auxerre quand, à la 52e minute, après une touche sur la droite, Frédéric Déhu lance en profondeur Yohan Lachor, qui reprend à ras de terre, trompe Fabien Cool et permet aux Sang et Or de basculer dans la folie avec un match nul 1-1 et un titre de champion de France. Ce but reste forcément le plus important de sa carrière, comme le confie l'ancien Lensois qui pensait centrer initialement avant de se décider à frapper.

« Forcément, celui marqué contre Auxerre et qui nous donne le titre. A l'époque, Auxerre jouait en marquage individuel et, quand Frédéric Déhu me fait sa formidable passe, j'ai les déplacements de mes partenaires qui font que tous les joueurs s'écartent. Mais quand je reçois le ballon, ma première idée, c'est de centrer. Je lève la tête, je vois qu'il n'y a personne et là, je ferme les yeux et je frappe. Sur ce match, on perd 1-0 à la mi-temps et, malgré tout, on se dit que rien ne peut nous arriver. J'avais confiance en moi mais cela émanait de celle de l'équipe et de notre saison. Ce moment-là, je ne l'ai pas revécu souvent derrière, peut-être une fois avec Boulogne-sur-Mer lors de notre montée en L1 (saison 2008-2009). Ça ne fait que deux saisons sur l'ensemble de ma carrière. Après, ce sont des moments où il faut se battre tout le temps. »

Source : L'Equipe

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.