Eric Sikora et la situation de la réserve du RC Lens en National 2

Eric Sikora RC Lens 09En difficulté en National 2, la réserve du RC Lens pointe en dernière position de son groupe et n'a plus gagné depuis le 14 octobre. Pour Eric Sikora, le groupe Sang et Or est très jeune, malgré quelques renforts du groupe professionnel, et l'entraîneur lensois espère bien que les joueurs de Franck haise sauront rapidement rebondir.

« Ça fait des années que la réserve est de plus en plus jeune, et le championnat de National 2 est de plus en plus difficile. Je suis allé le match contre Sedan : même si elle a 18 ans et demi de moyennes d’âge, elle fait un bon match mais la réussite les fuit, à 2-2 Benjamin Gomel tire sur le poteau et ça sort, Sedan tire un coup-franc, ça fait poteau et ça rentre. Il faut inverser la tendance, on sait que c’est compliqué,. Le problème c’est que nous on joue aussi lundi, on a des matchs à répétition et je ne peux pas faire redescendre deux joueurs. On aimerait l’aider un peu plus mais on n’est pas sauvés donc c’est un peu compliqué. On a envoyé des Mohamed Fofana, Thomas Ephestion, Abdelrafik Gérard et quand je les ai vu ils étaient toujours dans l’état d’esprit, c’est sûr qu’ils ne vont pas tout réussir mais aider les joueurs est déjà important. Ce n’est pas eux qui vont faire gagner les matchs, ils ont besoin des joueurs à côté mais leur état d’esprit est bon. Si on envoie des joueurs c’est qu’on est sûrs qu’ils vont aider cette équipe et encadrer les jeunes. Mais on sait que c’est compliqué, on est passés par là : il y a une année où on s’est sauvés au dernier match. Ça reste encore serré mais quand on regarde le classement, les équipes qui sont à la fin sont Reims, Lens et Lille, des équipes en formation, qui sont très jeunes et quand on voit des équipes comme Sedan avec des John Utaka ou Bastia Borgo où il y a Jérôme Le Moigne, il y a des joueurs expérimentés et c’est ce qui fait la différence. Contre Bastia sur un terrain compliqué tu rivalises avec eux mais à un moment tu as la malice, le fait d’être plus intelligent sur des fautes qui vont amener des cartons à notre équipe alors que tu as les mêmes fautes de l’autre côté mais on se relève et on joue vite alors que tu peux peut être donner un carton à l’adversaire qui défendra moins. Mais je vois de bons matchs, il faut peut être faire plus au niveau des jeunes. Ils ont une chance de savoir que s’ils sont bons ils viennent avec nous donc à eux de forcer leur destin. William Bianda à 17 ans et joue en pro mais il a été chercher sa place, Modibo Sagnan et Benjamin Gomel ont joué donc on doit se dire que ces jeunes ont une carte à jouer. La jeunesse, c’est l’insouciance, c’est tenter des choses et être efficace. Benjamin Gomel est venu s’entraîner avec nous, Mounir Chouiar est resté un an et demi avec les pros, Modibo Sagnan est avec nous, Enzo Ebosse a fait quelques matchs. On a des Moussa Sylla qui sont avec la CFA depuis deux ans, à eux de prendre les choses en main et de guider les jeunes mais si tu n’as pas ce rôle tu ne peux pas compter uniquement sur les pros. On a des Didier Desprez, Moussa Sylla ou Bilal Bari qui connaissent très bien le championnat, à un moment c’est à ces mecs là de tirer les oreilles et dire aux jeunes que ça n’arrive pas tout seul. »

Propos recueillis par Pascal Guislain (RBM 99.6FM) pour MadeInLens

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.