Djiman Koukou : « Le mercato, on aura le temps d’en parler plus tard »

Djiman Koukou RC Lens 01En fin de contrat en juin prochain avec le RC Lens, Djiman Koukou ne se concentre pas sur le mercato hivernal, mais plutôt sur les rencontres et les matchs à venir pour les Sang et Or. Le milieu de terrain lensois ne veut pas penser à son avenir, ou à un potentiel départ cet hiver, pour le moment.

« Pour moi, le plus important est d’aider l’équipe à gagner des matchs, engranger des points et voir par la suite ce qui va se passer. Le mercato ne m’inquiète pas, je suis persuadé d’être un bon joueur et que j’aurai toujours une chance, que ce soit ici ou ailleurs. Aujourd’hui, je suis Sang et Or, je suis à fond dans les objectifs du club, je pense à ici avant de penser à ailleurs. L’objectif du moment est d’amener l’équipe à la place qui normalement serait la sienne dans ce championnat. Le mercato, on aura le temps d’en parler plus tard. Je ne préfère pas parler de ça maintenant : je suis venu parler du championnat et de comment ça se passe avec les collègues et le staff chaque jour. » « C’est le staff qui décide quel effectif lui convient le plus. Moi, j’essaie au quotidien de m’entraîner le mieux possible. Après, qu’il y ait un effectif pléthorique ou pas, je n’ai pas mon mot à dire, c’est à l’entraîneur de savoir. Je prends du plaisir aux entraînements, c’est le plus important pour moi : que je sois épanoui, que je travaille bien et que je sois bien dans ma peau. »

Propos recueillis par Pascal Guislain (RBM 99.6FM) pour MadeInLens

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.