Gervais Martel : « Si le RC Lens est quinzième, c'est qu'il n'a pas mérité mieux »

Gervais Martel RC Lens 0515e de Ligue 2 à la trêve, le RC Lens a été plombé notamment par un début de saison catastrophique, avec sept défaites lors des sept premiers matchs de Ligue 2, un mercato estival raté et de nombreuses recrues déjà prêtes à faire leurs valises cet hiver, mais aussi un changement d'entraîneur avec la mise à l'écart d'Alain Casanova et la prise de fonction d'Eric Sikora.

Gervais Martel revient sur ce début de saison pourri des Sang et Or, le dirigeant lensois essayant d'en trouver les raisons et espérant que la seconde partie du championnat se révélera plus positive.

« Mal, vu que l'on entame la saison avec sept défaites consécutives. C'est du jamais vu dans l'histoire de Lens et ça doit être rare dans le foot français. D'entrée, on se met dans une situation qui est compliquée avec une position qui est de descendre en National. Heureusement, on rectifie le tir à la suite de plusieurs changements. On a retrouvé des couleurs et, aujourd'hui, on est revenu à une place qui est plus conforme, largement à notre potentiel. »

La quinzième... Une place qui est loin d'être celle qui correspond à un club comme Lens ?

« Oui mais si Lens est quinzième, c'est qu'il n'a pas mérité mieux : il faut être réaliste. On a eu un trou d'air incroyable dans ce début de saison. La faute aussi aux dernières minutes de l'année dernière qui nous ont mises un coup sur la tête. Je pense que ça a été un traumatisme quand même, et il y a des gens qui réagissent moins bien à ce genre de choses : soit ils ont été touchés, soit ils se sont dit qu'en terminant à la place du con (quatrième), ça allait être facile cette année. On peut toujours trouver quarante explications, mais le résultat des courses, c'est que l'on a raté le début de saison de manière... Quand je dis « rater », ce n'est pas le bon mot même : on a été complètement à côté de nos pompes même si on s'est repris. Mais la saison, même s'il faut rester optimiste, est mal engagée. »

Mais selon vous, qu'est ce qui a véritablement pêché sur les premières journées ?

« On s'est certainement trompé sur le volume du recrutement, la qualité de certains joueurs qui sont venus et qui n'ont pas réussi à prendre leur place dans l'équipe. On a recruté dix à douze joueurs, ce n'est quand même pas neutre, avec des joueurs de nationalités différentes, un amalgame qui a été compliqué. A partir de là, on rate complètement notre début de saison. Il ne faut pas être sorti de Polytechnique pour comprendre ce qu'il s'est passé. »

Source : France Football

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.