Eric Sikora et les améliorations à travailler après FBBP 01 - RC Lens

Eric Sikora RC Lens 02Si le RC Lens l'a emporté largement à Bourg-en-Bresse Péronnas la semaine passée, Eric Sikora n'a pas forcément apprécié toutes les facettes de la prestation des Sang et Or, qui ont concédé de nombreuses actions dont les Burgiens auraient pu profiter pour revenir dans le match. L'entraîneur lensois a insisté dessus et espère que son groupe saura s'améliorer sur ce point en vue des prochains matchs, notamment dès ce samedi contre le Stade de Reims (à suivre en live radio et live twitter sur MadeInLens et RBM 99.6FM).

« La victoire fait du bien. Après, dans le contenu, il y a des bonnes choses mais aussi des choses que l’on doit rectifier parce qu’à des moments clés du match, juste avant la mi-temps ou juste après la mi-temps, on peut permettre à l’adversaire de marquer et de revenir au score. Donc il y a ça à mieux gérer. En deuxième mi-temps, pendant 30 minutes, on a fait tout le contraire de ce qu’on devait faire et on a de la chance de rester à 3-0, mais contre d’autres équipes ça peut nous pénaliser et les faire revenir dans le match et après on ne sait pas ce qu’il peut se passer. Donc même si on est contents et que je suis content d’avoir gagné, il y a quand même pas mal de choses à revoir et que l’on a revues.

Quand on gagne un match 2-0, il faut en marquer trois ; quand on en marque six, l’adversaire est “moins fort”... Moi je pense que l’on a fait le match qu’on avait à faire, on a fait notre match mais je pense que, si on était “plus forts”, Bourg n’aurait pas eu d’occasion et, à la mi-temps, le score aurait été plus élevé encore.

Les consignes à la mi-temps étaient claires : de rester en bloc, d’utiliser la largeur, de ne pas préparer dans l’axe, mais de sortir comme on a pu le faire en première mi-temps sur des récupérations et se projeter comme on a pu le faire à 3, 4 voire 5 joueurs dans la surface. Est-ce que c’est un relâchement dû au 3-0, ou alors on s’est dits “le match est terminé, on ne craint rien”, ce qui a fait qu’on n’a pas retrouvé ce qu’on avait mis en place en première mi-temps… ? On les a retrouvés dans le dernier quart d’heure, où on marque trois buts en faisant des choses simples. a la mi-temps on avait demandé de trouver un appui, une remise, et chercher la profondeur. C’est ce que l’on a trouvé sur le but de Cristian de la tête. Fixer, décaler et reproposer ce que l’on a trouvé sur le but de Cyrille Bayala. On aura dû faire ça dès le début de deuxième mi-temps. Quand on voit qu’à la 47e ils ont déjà une occasion parce que l’on perd des ballons alors qu’on a le choix de prendre un relais et d’aller à l’opposé et qu’on ne le fait pas. On se dit que peut-être que le match est plié, mais il y a des équipes en Ligue des Champions qui ont perdu des matches… Chelsea hier mène 2-0 et perd 3-2 ; donc dans tous les matches aujourd’hui il n’y a aucune sécurité, encore plus dans la situation où on est où on se doit d’être encore plus vigilants, rigoureux et concentrés. On n’a pas été comme ça pendant 30 minutes, c’est pour cela que j’ai dit que j’étais content du résultat mais sur la manière en deuxième mi-temps, ça laisse à désirer. »

Propos recueillis par Pascal Guislain (RBM 99.6 FM) et transcrits par Luc pour MadeInLens.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. 

/script>