Tours FC - RC Lens : Courage, plus qu'un !

37 Tours FC RC Lens resumeEn déplacement sur la pelouse du désormais relégué Tours FC lors de cette avant-dernière journée de Ligue 2, le RC Lens vivait un petit évènement. Il s’agissait en effet probablement de la première rencontre que les Sang et Or pouvaient jouer sans avoir la peur au ventre depuis le début de saison, à la faveur d’un maintien acquis quelques jours plus tôt face au Paris FC. Une libération qui n’aura toutefois pas permis aux lensois de jouer décomplexés ce vendredi soir, les hommes d’Eric Sikora s’étant inclinés au terme d’un match que beaucoup préfèreront oublier...

Une entame très délicate

Il faut dire que l’entame de match n’aura pas été des plus idéales. Dès la 7ème minute, Cheick Fantamady Diarra suivait bien une frappe de Gauthier Hein qui s’écrasait sur la barre et ouvrait le score (1-0, 7ème, Diarra). Un premier but très rapidement suivi d’un deuxième, sur un centre d’Etcheverria qui trompe complètement un Vachoux peu en jambes et termine sa course en lucarne opposée (2-0, 13ème, Etcheverria). On se dit alors qu’après 13 minutes de jeu et deux buts encaissés, le Racing va sombrer.

Le Racing essayera cependant de remettre le pied sur la ballon et de proposer un peu plus de jeu, notamment grâce à quelques combinaisons d’un bon duo Mesloub-Ephestion. C’est finalement à 5 minutes du retour aux vestiaires que les hommes d’Eric Sikora trouveront la faille, par Cristian Lopez qui profite aux 6 mètres d’une frappe repoussée de Fortuné (2-1, 41ème, Lopez). Un premier but en 2018 pour l’attaquant espagnol. Un but dont il ne profitera pas longtemps, les locaux reprenant un avantage de deux buts une minute plus tard sur un coup-franc, Filippi devançant de la tête une sortie approximative du portier Lensois... (3-1, 42ème, Filippi).

Un RC Lens relativement inoffensif

On reprenait mieux en seconde période côté Lensois et l’on dominait les débats, sans toutefois parvenir à faire la différence dans le dernier geste. Mounir Chouiar, entré au retour des vestiaires en lieu et place de Souleymane Diarra, apportait ainsi de la percussion à l’attaque lensoise. Mais le TFC, jouant toujours aussi décomplexé et bien aidé par les très bonnes prestations d’Etcheverria ou de Gradit, entre autres, aggravait le score quand Diarra reprenait un centre de Larbi (4-1, 58ème, Diarra). Il ne se passera alors plus grand chose dans la rencontre, hormis une belle action d’Ephestion dont la frappe puissante au premier poteau sera repoussée par le montant.

Le parcage Lensois aura beau réclamer Jérémy Vachoux, c’est finalement Kévin Fortuné qui s’élancera sur pénalty et réduira le score pour le Racing après un joli numéro de Mounir Chouiar dans la défense tourangelle, à la 88ème minute (4-2, 88ème, Fortuné sur pénalty). Peu revanchards, les supporters Sang et Or qui étaient une nouvelle fois venus nombreux chanter à la gloire de leur équipe pendant 90 minutes peuvent exulter et reprendre le chant “Campéon” à tue-tête.

Battus 4-2 par le Tours FC, le RC Lens cherchera à finir sa saison cauchemardesque sur une note un peu plus positive, vendredi prochain, face à l’AJ Auxerre. Une belle occasion de se racheter quelque peu devant un public Lensois qui, lui aussi, a désormais hâte de passer à autre chose.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.