En Plein dans le MiL : des raisons d’espérer pour le RC Lens

MadeInLens en plein dans le mil 01Cela faisait près de quatre mois que le stade Bollaert-Delelis n’avait plus goûté à la joie d’une victoire. Le précieux succès des Sang et Or lundi soir face à Châteauroux permet aux Lensois de disposer d’un matelas de sécurité (6 points) sur le 18e, Quevilly-Rouen et sur Nancy (19e). Autant dire que la réception des Lorrains le lundi 9 avril prochain (à suivre en live radio et live tweet sur MadeInLens.com et RBM 99.6FM) s’apparente à une balle de match (ou de maintien si vous préférez).

Pour cette rencontre décisive, il faut être optimiste. Si le RC Lens réitère les mêmes efforts entrevus face aux Castelroussins, tous les espoirs sont permis. Depuis combien de temps n’avait-on pas vu un collectif solidaire, sérieux et par moment capable de belles envolées ? La défense centrale ? Retrouvée : Jean-Kévin Duverne et Dusan Cvetinovic ont été costauds et solides. Les latéraux ? Virevoltants : Brice Dja Djédjé a signé sa prestation la plus aboutie depuis son arrivée au club. Même remarque pour Frédéric Duplus et, même si son marquage a été parfois élastique, il a été juste techniquement. Thomas Lombard, qui est intervenu en tant que coach mental lors du stage du Touquet, dispose vraiment d’un pouvoir magique. À ce niveau, c’est de la sorcellerie.

Les milieux de terrain ont lutté sans relâche face à des adversaires valeureux. Clément Chantôme a beaucoup travaillé pour le collectif et Walid Mesloub a été brillant, notamment en première mi-temps. Seul bémol pour Souleymane Diarra qui, malgré son but, semble toujours aussi nerveux. Son comportement pose question et risque à terme de pénaliser son équipe. Thomas Lombard devra lui infliger une séance supplémentaire au confessionnal.

Devant, Cyrille Bayala s’est arraché et a gagné en efficacité. Sa passe décisive sur le premier but vient le récompenser d’une prestation correcte. Abdellah Zoubir, dans le contexte qu’on connaît, a montré qu’on pouvait compter sur lui. Techniquement sans équivalent dans notre effectif, il a su être à la hauteur. Concernant Cristian Lopez, il a su se rendre utile par un pressing incessant, surtout en deuxième période. S’il pouvait retrouver son efficacité contre Nancy, cela arrangerait nos affaires.

N’oublions pas non plus que cette victoire intervient contre un adversaire de qualité. Châteauroux aurait pu connaître un tout autre sort si ses joueurs avaient converti quelques occasions franches. En tout cas, en terme de qualité de jeu, c’est l'une des meilleures équipes vues à Bollaert-Delelis en 2018. Le succès lensois n’en est que plus reluisant. Reste à confirmer cette impression contre les Nancéiens. Après ce qu’on a vu lundi soir, il existe réellement des raisons d’espérer.

Nicolas Zatti

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.