FC Lorient - RC Lens : Les notes MadeInLens

24 FC Lorient RC Lens notesEn allant décrocher un nul heureux à Lorient (1-1), le Racing a réalisé une bonne opération d’un point de vue comptable, les lensois disposant désormais de 6 points d’avance sur Bourg en Bresse (18ème).

Mais que dire de la manière ? Bof bof bof...Il faut bien l’avouer : autant le nul à Brest ou la victoire à Nîmes avaient été mérités, autant ce point du nul à Lorient ressemble tout simplement à un hold-up.

Vachoux (8)- Duverne (3)- Cvetinovic (4) - Sagnan (3) - Gersbach (5) - Chantôme (3) - Diarra (4) - Bellegarde (5) - Mesloub (5) - Bayala (3) - Fortuné (2).

La satisfaction : Jérémy Vachoux

Comment pourrait-il en être autrement ? Un grand coup de chapeau à lui. Sans ses parades, Lorient aurait pris le large. Ses coéquipiers peuvent le remercier. Finalement l’affaire Douchez a du bon : elle aura permis à Jérémy d’exprimer son potentiel et son talent.

À noter aussi les matchs « Moyen + » d'Alex Gersbach, Walid Mesloub et Jean-Ricner Bellegarde. Le jeune australien est intéressant par sa volonté d’aller porter le surnombre offensivement mais ses centres doivent être plus précis. Parfois trop timide mais ce n’est que son 2ème match.

Quant à Mesloub, il a apporté une touche technique intéressante. C’est lui qui obtient le coup franc qui amène le but. A baissé de pied en 2ème mi-temps, ce qui est naturel après une si longue période sans jouer.

Concernant Bellegarde, il a, semble t-il, retrouvé du jus et a tenté d’apporter son soutien aux attaquants. La forme revient doucement mais il y a du mieux.

Les déceptions :

Souleymane Diarra n’a pas pesé au milieu de terrain. Peut-être fatigué par la répétition des matchs, le malien a été décevant. N’a pas eu l’air d’apprécier d’être sorti par Éric Sikora. Et pourtant, vu la situation du club, il vaudrait mieux penser au collectif plutôt qu’aux statistiques individuelles.

Clément Chantôme : A l’instar de Diarra, l’ancien rennais a beaucoup souffert devant la vivacité des Merlus. Pas toujours précis dans ses passes, il abuse de passes latérales qui n’amènent pas grand chose au jeu.

La charnière centrale Cvetinovic - Sagnan : Le duo du jour n’a pas été très serein face aux attaquants merlus. Dusan Cvetinovic a été malheureux en déviant le ballon vers Rose sur l’ouverture du score lorientaise. Quant à Modibo Sagnan, il n’est pas très à l’aise sur les relances.

Le duo Bayala-Fortuné : A leur détriment, ce n’est pas facile de jouer devant dans une équipe dominée. Mais que de mauvais choix, contrôles défaillants...Cyrille Bayala rentre systématiquement sur son pied droit, ce qui ne surprend plus les adversaires. Kévin Fortuné a été inexistant, battu dans tous les duels. Seul fait d’arme : son coup franc qui amène l’égalisation.

Le coaching d’Eric Sikora : comment expliquer la rentrée de Cristian Lopez à seulement 20 minutes de la fin ? Le coach lensois avait quand même eu tout le loisir de s’apercevoir qu’il manquait de poids offensif avant la 70ème minute, non ? Le résultat favorable étant là, je n’en dirai pas plus.

L’adversaire : Lorient a mis à mal son adversaire sans jamais réussir à faire le break. Courtet a raté un but tout fait et Jérémy Vachoux a fini par écœurer à lui tout seul les Merlus. Mickael Landreau doit aussi regretter ses choix défensifs en fin de match alors que les lensois étaient proches de la rupture. Le manque d’ambition pourrait coûter cher au moment du sprint final.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.