Saint-Brieuc - RC Lens : les notes MadeInLens

Coupe de France 16e finale Saint Brieuc RC Lens NotesSur la pelouse de Saint-Brieux ne 16e de finale de la Coupe de France ce mardi, ce ne fut pas le plus grand match de l'histoire du RC Lens. Mais avec sérieux et application, les hommes d'Eric Sikora ont assuré l'essentiel en se qualifiant sur la plus petite des marges contre Saint-Brieuc. Dans cette prestation moyenne, on ne retiendra que la qualification des Sang et Or pour les 8e de finale de la compétition.

Les notes du RC Lens : Vachoux (8) – Dja Djédjé (7) (Sagnan 78e), Bianda (5), Duverne (5), Ebosse (3) – Chantôme (5) (Diarra, 62e), Koukou (5) - Markovic (4,5) (Fortuné 81e), Gérard (4,5), Bayala (4) - Lopez (5)

Les satisfactions :

Jérémy Vachoux : Les jours passent et Jérémy Vachoux s'affirme comme le véritable patron de la défense lensoise. Il est décisif en stoppant un penalty, rassure sa défense par ses prises de balle et se comporte comme un leader.

Brice Dja Djédjé : Deuxième match consécutif comme titulaire pour la recrue hivernale et une nouvelle prestation aboutie dans son couloir. Solide et offensif, Eric doit être ravi d'avoir enfin un vrai arrière droit dans son effectif.

Cristian Lopez : A l'instar de David Trézéguet, il ne faut pas mille situations pour l'attaquant espagnol. Auteur d'un match plutôt quelconque le MVP MadeInLens du mois de décembre offre une nouvelle fois la victoire au Racing avec sa sérénité sur pénalty.

La déception :

Enzo Ebosse : A la décharge du jeune défenseur lensois, un match de Coupe de France contre des amateurs avec la bave aux lèvres n'est pas facile à appréhender. Néanmoins, sa première période catastrophique aurait pu coûter cher. Fautif sur le pénalty et souvent pris dans son dos, il représente la difficulté vécue par les Sang et Or dans le premier acte. Il s'est bien repris en deuxième mi-temps.

Le coaching d'Eric Sikora :

Avec un onze peu remanié, Eric Sikora a montré qu'il respectait son adversaire. Il a permis le retour comme titulaire de Clément Chantôme et a su faire souffler Brice Dja Djédjé. Un coaching réussi à mes yeux.

L'adversaire : Fidèle à la tradition de la Coupe de France, Saint-Brieuc a su faire trembler le favori avec un début de match tonitruant avec ce pénalty obtenu et un but refusé. Rugueux et souvent à la limite au niveau de l'engagement, les Briochins ont tout donné et ont fort logiquement baissé de pied physiquement. Une mention spéciale au milieu de terrain Le Mehauté, technique et avec une très belle vision du jeu.

Le public lensois : 10 !

Plus d'une centaine un mardi avec un horaire à la con encore une fois, bruyant et se faisant largement entendre, les groupes de supporters ont encore une fois fait honneur à notre réputation de fidélité.

Nicolas Perez

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.