RC Lens - Tours FC : L’essentiel est là

19 RC Lens Tours FC resumeDeux éclairs et une sieste, voilà comment pourrait être résumé cette rencontre entre les Sang et Or et la lanterne rouge tourangelle. L’essentiel est là avant la trève hivernale : trois points dans l’escarcelle, une 15e place inespérée au vu du début de saison, 4 points d’avance sur le barragiste et seulement 13 points de retard sur les équipes classées entre la 3e et la 6e place.

Avec la suspension de Jean-Ricner Bellegarde, Eric Sikora renonce à 4-3-3 habituel et opte pour un 4-2-3-1 avec  Djiman Koukou et Souleymane Diarra à la récupération, Abdellah Zoubir étant replacé en meneur de jeu. Vêtus du maillot rappelant le titre de 1998, les Lensois, sous les yeux d’Anto Drobnjak, vont vite donner à la rencontre un tournant favorable. A la suite d’un beau mouvement collectif, l’omniprésent Cristian Lopez est à la réception d’un centre de Kévin Fortuné et ouvre rapidement le score à la 12e minute. Déjà 8 buts pour l’Espagnol cette saison et une nouvelle passe décisive pour Kévin Fortuné : le duo fonctionne à plein régime.

Les Sang et Or continuent de mettre le pied sur l’accélérateur et Souleymane Diarra gratifie les supporters d’un but somptueux avec un lob piqué à la 16e minute. Que ce garçon a du talent et s’il se canalise, il peut vraiment prétendre à atteindre des sommets. La suite après ces débuts tonitruants ? Plus rien... Le break étant fait, les Artésiens vont alors se contenter de gérer la rencontre face à des Tourangeaux inoffensifs. On comprend leur classement au vu de leur prestation de ce lundi soir.

La deuxième mi-temps va donner l’impression d’une sieste digestive après un repas de fête trop arrosé. Pas de rythme, pas de jeu. La Marek, malgré une panne de sono, aura le mérite d’essayer de réchauffer le stade Bollaert-Delelis en faisant participer l’ensemble des tribunes. Deux occasions de Cristian Lopez et une alerte du tourangeau Cheick Diarra bien arrêtée par Jérémy Vachoux viendront sortir le public de la torpeur. Avant "l’événement" de la soirée, la rentrée sous les hourras du "talentueux" Moussa Maazou à la 89e minute. Cela aura eu le mérite de faire réagir Bollaert.

Après la Coupe de France, les hommes d’Eric Sikora vont affronter à tour de rôle Nîmes, Brest et Sochaux. Des résultats positifs contre ces équipes du haut de tableau, dans la « nouvelle » saison qui va débuter, pourraient peut-être faire espérer à un incroyable exploit. Mais il faudra montrer beaucoup plus que ce lundi soir.

Nicolas Perez

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.