Noeux-les-Mines - RC Lens : les Sang et Or n'ont pas fait les « couillons »

Coupe de France 7e Tour Noeux les Mines RC Lens resumeDans un match de Coupe de France face à une équipe de division inférieure, le club le plus huppé craint surtout de se faire sortir et de passer pour « les rois des couillons » comme l'indiquait Eric Sikora avant Noeux-les-Mines - RC Lens de ce vendredi. Le plus dur est souvent d'ouvrir la marque et, dès la 4e minute, Ivan Lendric avait réglé ce souci, poussant le ballon dans les filets de Lorandi sur un bon débordement de Kévin Fortuné du côté gauche.

Rapidement, la différence de niveau entre les deux équipes s'est vue et affirmée entre les deux équipes, les Noeuxois courant beaucoup après le ballon et se fatigant rapidement. Mais les joueurs de Romain Boulert ne déméritaient pas, agissant en contres et effectuant quelques bonnes percées, notamment le côté gauche où Christos Tasoulis était bien à la peine. A la 21e minute, Ivan Lendric doublait la mise d'une superbe tête sur un bon centre d'Alvaro Lemos, mettant alors les Sang et Or à l'abri. Treize minutes plus tard, l'attaquant croate inscrivait un hat-trick, bien lancé en profondeur et devançant la sortie du gardien Lorandi. La messe était dite mais les Noeuxois se procuraient une belle occasion de revenir au score : sur un bon coup-franc de la gauche, Pochot reprenait de volée à 10m et le ballon passait de peu à côté du but de Jérémy Vachoux.

A la mi-temps, Eric Sikora pouvait faire tourner dans son effectif, donnant à William Bianda ses premières minutes de jeu en professionnel. Peu après la reprise, les Noeuxois obtiennent leur plus belle occasion sur une balle perdue par la défense, mais Jérémy Vachoux repoussait du pied la frappe de l'attaquant noeuxois Debeugny.  Quelques minutes plus tard, Thomas Ephestion soignait son retour dans le groupe d'une belle frappe lointaine du gauche qui trompait Lorandi pour la 4e fois (59e minute).

La fin de rencontre était difficile pour les Noeuxois, notamment physiquement, mais jamais les joueurs de Romain Boulert n'ont baissé les bras. Sur un contre, Benjamin Gomel portait le score à 0-5 d'une belle balle piquée alors qu'il était bien excentré. Le jeune ailier concluait de fort belle manière son premier match en professionnel.

Sérieux, appliqués, les Sang et Or n'ont pas tremblé face à Noeux-les-Mines et ont fait le nécessaire pour se qualifier, sans jouer « facilement » ni manquer de respect aux Noeuxois. La différence était nette, tant dans le jeu qu'aux score, mais les joueurs de Romain Boulert n'ont aucun regret à avoir, sortant avec les honneurs et sans démériter de la compétition après avoir reçu les hommages d'un clapping commun et une haie d'honneur amplement méritée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. 

/script>