FBBP 01 - RC Lens : les notes MadeInLens

11 Bourg en Bresse Peronnas FBBP01 RC Lens notesAprès avoir enchaîné une deuxième victoire de rang sans prendre de but à Bollaert, on pouvait craindre que la trêve internationale ne vienne couper l'élan des Sang et Or, à l'heure de remettre le bleu de chauffe face à Bourg-en-Bresse. Pour ce match face à une équipe burgienne restant sur une bonne dynamique à domicile, Eric Sikora a choisi d'organiser son équipe en 4-2-3-1 avec une ligne de trois joueurs derrière Fortuné, préféré à Lopez.

En quête de premiers points à l'extérieur, les Lensois n'ont pas fait dans la demi-mesure ce vendredi soir. Marchant littéralement sur leurs hôtes bien inoffensifs et fragiles, la copie rendue est sérieuse et soignée, même s'il reste des progrès à faire dans la gestion notamment. Cependant, après le début de saison calamiteux que nous avons connu, on ne va pas faire la fine bouche ! Six buts inscrits, à nouveau aucun encaissé, les bulletins de notes ne peuvent qu'être élogieux pour des élèves à nouveau studieux...

Les notes du RC Lens : Douchez (7) - Duplus (6), Dankler (8), Duverne (7), Hafez (8) - Diarra (7) puis Koukou, Bellegarde (7) - Gerard (8), Markovic (5) puis Bayala, Zoubir (7) - Fortuné (7) puis Lopez

Entraîneur : Eric Sikora (8)

Les satisfactions

C'est un luxe d'avoir à choisir des satisfactions parmi un ensemble satisfaisant ! Un luxe auquel on n'avait pas goûté depuis un bon moment. Tous ou presque auraient pu émarger dans cette catégorie, n'anmoins certains se sont particulièrement illustrés :

Dankler (8) : Un véritable roc derrière. Infranchissable par la voie aérienne où il a tout pris de la tête, il s'est montré solide à terre, à l'image de cette intervention décisive dans les pieds d'un attaquant burgien à la 16è, alors que le score n'était encore que de 0-1. Son entente et sa complémentarité avec Duverne, lui aussi auteur d'un match très sérieux, est en progression et promet pour la suite. Coach Siko va devoir faire un choix cornélien avec le retour de Cvetinovic... Des capacités qu'il doit exprimer sur la durée.

Hafez (8) : Toujours aussi généreux dans son couloir, qu'il arpente avec gourmandise, le latéral égyptien a agrémenté sa copie d'un but sur une frappe sèche du gauche depuis l'extérieur de la surface et d'une passe décisive déposée sur la tête de Lopez en fin de match. Disponible et offrant des solutions au porteur, il doit encore faire attention aux sautes de concentration, qui le voient parfois mal apprécier certains ballons, comme ce dégagement de la tête manqué qui a amené une situation chaude. Doit persévérer dans ses efforts et rester concentré.

La paire Bellegarde - Diarra (7) : Sikora les a installés dans le coeur du jeu, ça tombe bien, les deux sont joueurs et ce profil convient bien au nouveau style de jeu prôné par le coach lensois. Pressants et tenaces sur le porteur du ballon adverse, intelligents dans le jeu et perforants balle au pied pour percer les lignes, les deux se complètent bien. Si on a davantage vu Bellegarde aux avants-postes (passe presque décisive sur l'ouverture du score de Fortuné, frappe écrasée dans la surface...), Diarra a lui brillé par son intelligence de jeu, qu'il a bien orienté, en venant en plus couvrir ses défenseurs quand c'était nécessaire. Un potentiel à conforter, il faut rester sérieux et appliqué.

Gérard (8) : Il aura mis du temps à revenir sur le devant de la scène lensoise, mais son retour est soigné ! Très disponible et inspiré dans le jeu, sa technique de velours a à nouveau fait merveille dans cette position qui lui va si bien derrière la pointe, où il jouit d'une liberté qui lui permet d'exprimer sa créativité. Dangereux dès l'entame sur des frappes contrées ou juste hors-cadre (8è, 24è), il alerte bien Zoubir (18è) dans une relation toujours aussi efficace entre les deux hommes. Son amour d'extérieur du gauche dans le petit filet de Callamand est venu creuser le score à un moment où les Lensois avaint du mal à enfoncer le clou. Il manque de signer un doublé sur une reprise stoppée à bout portant par le portier burgien, avant de délivrer une offrande à Bayala pour le quatrième but. Un retour au travail qui paie, il faut poursuivre ses efforts.

La patte Sikora (8) : Après quelques semaines de travail en profondeur pour à la fois rebooster physiquement ses joueurs, soigner des têtes meurtries et imposer sa façon de concevoir le jeu, l'empreinte de coach Siko est visible. Ce soir, exit Bostock et Koukou pour favoriser un milieu plus joueur et qui se projette plus rapidement devant. Exit également Maazou, très décevant sur ses dernières sorties. Son collectif a moins le ballon, mais le tient moins aussi, préférant un jeu plus direct qui a fait merveille face à Bourg-en-Bresse. Il y a du pressing et de la disponibilité devant, et ça aussi c'est nouveau, tout comme la solidité défensive retrouvée derrière. Les meilleurs jouent car ils le méritent, et la concurrence joue enfin son rôle de stimulateur... Un travail important qui commence à porter ses fruits, ensemble très sérieux et cohérent.

Les déceptions

Difficile de sortir des déceptions d'un match aussi abouti collectivement. Néanmoins, un joueur était en dedans par rapport au reste de l'équipe...

Markovic (5) : Le Serbe s'est montré trop discret dans le jeu, alors que ses coéquipiers de devant proposaient de multiples solutions à chaque perte de balle. On attend de lui qu'il exploite mieux sa technique et sa pointe de vitesse que l'on a trop peu vu contre les Burgiens. A son crédit une percée vers le but avortée par un retour musclé d'un défenseur adverse, qui aurait pu déboucher sur un pénalty...finalement non sifflé par l'arbitre. A son débit, un ballon perdu dans ses 30 mètres en seconde période, qui a été sauvé en catastrophe par la charnière centrale. Remplacé par Bayala qui a ouvert son compteur personnel sur une offrande de Gérard face au but vide. A les moyens de mieux faire, doit persévérer pour montrer son potentiel.

L'adversaire, le FBBP 01 (2) :

Une piètre prestation des hommes d'Hervé Della Maggiore, qu'il a lui-même qualifié de «non-match». Dépassée dans les duels, dans lesquels ils se sont faits manger par des Lensois enfin fringants, sa ligne offensive n'a que peu pesé sur l'arrière garde artésienne. Le milieu de terrain s'est souvent fait transpercer, mettant en danger une ligne défensive fébrile et en souffrance face à la rapidité et à la technique des offensifs lensois. Enfin, l'infortuné Callamand a connu une soirée cauchemardesque. Si sa responsabilité n'est pas engagée sur tous les buts qu'il encaisse, il a fait preuve lui aussi de fébrilité comme sur la tête de Lopez qu'il accompagne dans ses filets. Il faudra que les Burgiens se remettent vite d'une telle claque à domicile, s'ils ne veulent pas se mettre dans le rouge pour la course au maintien.

Le barème de notation : 10, match parfait ; 9, match exceptionnel ; 8, très bon match ; 7, bon match ; 6, match satisfaisant ; 5, match moyen ; 4, match insuffisant ; 3, mauvais match ; 2, très mauvais match ; 1, match exécrable ; 0, match ponctué d’un comportement inadmissible

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. 

/script>