Le départ de Gervais Martel, une suite logique pour la réorganisation du RC Lens

Gervais Martel RC Lens 18Président du RC Lens depuis son retour en 2013, un an après avoir été écarté par le Crédit Agricole, Gervais Martel a quitté ses fonctions de PDG du club lensois ce samedi. Même s'il ne quitte pas entièrement le club puisqu'il restera président du Conseil d'Administration, une page se tourne dans l'histoire du Racing Club de Lens.

Et ce départ de l'emblématique dirigeant lensois apparaît comme logique, esseulé à la tête du Racing Club de Lens, après le ménage effectué dans sa « garde rapprochée » par les actionnaires de Solférino et le nouveau directeur général Arnaud Pouille.

En 2013, après un an de gestion par le Crédit Agricole, le RC Lens était racheté par Hafiz Mammadov et Gervais Martel et ce dernier retrouvait son fauteuil de président du club lensois qu'il avait occupé de 1988 à 2012. A ses côtés, Jocelyn Blanchard et Patrick Valcke effectuaient leur retour comme directeur sportif et chargé de communication. Xavier Thuilot faisait également partie du groupe, mais a finalement quitté le club en 2015.

La reprise du club par Solférino l'an dernier n'avait pas modifié la structure de la direction lensoise, seul Ignacio Aguillo étant présent très régulièrement à la Gaillette. Mais après l'échec de la montée en Ligue 1 la saison passée, les actionnaires lensois ont voulu davantage de présence en nommant un nouveau directeur général, à savoir Arnaud Pouille, et quelques départs ont déjà plus ou moins eu lieu : Véronique Adam (responsable marketing et billetterie) et Dominique Regia Corte (responsable des relations avec les supporters) ont été écartés. Puis c'était le tour de Patrick Valcke (son départ n'a toutefois pas encore été officialisé), remplacé par Florent Nyanga, avant que ne vienne celui de Jocelyn Blanchard il y a quelques jours, qui paie les pots cassés de ce début de saison calamiteux.

Dans la direction du Racing, Gervais Martel s'est vu de plus en plus esseulé et fragilisé par un recrutement et un début de saison catastrophiques. Depuis 2015 et à plusieurs reprises, les supporters du stade Bollaert-Delelis avaient réclamé sa démission, une première quasiment depuis son arrivée au RC Lens en 1988. Très récemment, dans So Foot, le président lensois avait confié : « Je suis encore là parce que je ne veux pas laisser tomber le club. Mais demain si les actionnaires me disaient « Gervais, tu arrêtes », ça ne me pose aucun souci. »

Les actionnaires, notamment Joseph Oughourlian, sont donc bien décidés à prendre leurs responsabilités et les rênes du club lensois. Le départ de Gervais Martel apparaissait comme logique. Un nouveau chapitre de l'histoire du RC Lens va donc s'écrire mais sans son emblématique président.

Thomas

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. 

/script>