RC Lens - GFC Ajaccio : le soulagement avant la trêve

10 RC Lens GFC Ajaccio resumeAprès une prestation insipide à Clermont, les joueurs retrouvaient le public de Bollaert à l'occasion de cette rencontre face au Gazélec Ajaccio.

Eric Sikora a opéré certains choix : John Bostock en tribunes, Moussa Maazou et Filip Markovic sur le banc, Cyrille Bayala et Kévin Fortuné sont titulaires au coup d'envoi.

Alors que la première victoire de la saison contre Quevilly-Rouen s'était déroulée dans une ambiance glaciale, les Sang et Or pouvaient s'appuyer de nouveau sur un kop et un stade prêts à les supporter.

Peut-être cela a t-il eu un effet sur le onze artésien? En tout cas, les vingt premières minutes étaient à l'opposé de ce catastrophique début de saison. Du pressing, de l'envie, une volonté de l'avant : Bollaert pouvait écarquiller les yeux.

Dès la 2e minute, Frédéric Duplus réalise une percée depuis son aile droite et son centre tendu cause une 1ère alerte dans la défense insulaire. Il faut attendre seulement la 10e minute pour voir l'ouverture du score sur pénalty par l'inévitable Cristian Lopez, consécutif à une faute ajaccienne sur Kévin Fortuné.

Les Sang et Or ne relâchent pas la pression et Abdellah Zoubir voit son tir à la 12e minute être repoussé par le poteau d'Elana. En ce début de match, on peut avoir des regrets : pourquoi ne pas afficher un tel visage à chaque match ? Le club ne serait sans doute pas dans cette position.

Après cette entame tonitruante, le onze d'Eric Sikora semble avoir un creux physique. Les joueurs du Gazélec vont alors faire passer quelques frissons dans les échines artésiennes. A la 22e, Kévin Fortuné est coupable d'un geste incompréhensible, en dégageant de la main un coup franc dans la surface. Heureusement, l'arbitre ne siffle pas le pénalty qui aurait logiquement dû être accordé. A la 31ee, c'est Karim Hafez qui ne dispute pas le ballon. La tête de Diabaté passe à côté du but d'un Nicolas Douchez battu.

La mi-temps arrive au bon moment malgré une tentative de Zoubir détourné par Elana à la 39e. A la fin de ce premier acte agréable, c'est donc donc un bilan mi figue-mi raisin pour l'équipe d'Eric Sikora.

Le deuxième acte sera lui beaucoup moins vivant, les Sang et Or contrôlant le match face à des Ajacciens inoffensifs qui n'inquièteront pas une seule fois Douchez. Deux petites altercations entre Souleymane Diarra et Araujo, puis entre Kévin Fortuné et Mulumba permettent de sortir d'une certaine torpeur. A force de gâcher des occasions de faire le break, j'ai cru à un retour des vieux démons et à une égalisation corse sur une frappe déviée à la 93e. Heureusement, c'est Filip Markovic entré en jeu à la 75e qui scellera le sort de cette rencontre dans les arrêts de jeu.

Après cette nouvelle victoire à domicile, on se gardera d'excès de triomphalisme. Après QRM qui est 19e au classement, le GFC Ajaccio n'est pas une terreur à l'extérieur. Néanmoins, deux matchs à Bollaert, 4 buts marqués, 0 encaissés. Il faut maintenant bonifier ces résultats par des points marqués à l'extérieur. Après cette 10e journée, le RC Lens se retrouve 18e à 5 points du 17e. Espérons que la trêve sera bénéfique pour enfin marquer les premiers points à l'extérieur.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. 

/script>