Robert Duverne et les potentielles difficultés physiques de la Croatie face à la France en finale

Robert Duverne RC Lens 01Ancien préparateur physique des Bleus et plus récemment adjoint d'Eric Sikora au RC Lens avant de rejoindre Montréal et la MLS, Robert Duverne connaît parfaitement l'exigence physique des matches internationaux et de la Coupe du Monde. Pour L'Equipe, et avant la finale de dimanche qui opposera l'équipe de France à la Croatie, le technicien a expliqué que le rythme du match serait le facteur déterminant de la fatigue des Croates, qui auront joué l'équivalent d'un match de plus et auront eu une journée de récupération en moins.

« C'est difficile à quantifier, tout dépend du rythme du match. Ils sont dans une telle dynamique que cela n'aura pas de conséquences sur la première heure. D'autant plus qu'il y a toujours un round d'observation. Aux Bleus de les amener sur leur registre. »

Une potentielle baisse de rythme et des capacités physiques qui pourra se traduire par trois effets sur le terrain selon le technicien : « 1. La dégradation des qualités tactiques, avec une prise de décision plus lente. 2. La perte de l'habileté technique, de contrôle et de précision de la passe. Et, en 3 seulement, la baisse d'intensité dans les courses. »

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.