Rod Fanni : « Même une épidémie dans le groupe ne me ferait pas revenir »

Rod Fanni RC LensEcarté du groupe de l'OM depuis le début de saison, Rod Fanni continue à s'entraîner et déplore sa situation au sein du groupe marseillais. L'ancien Lensois ne comprend pas ce qui peut expliquer cette mise à l'écart de la part de l'entraîneur Rudi Garcia, qui lui avait pourtant promis du temps de jeu avant la saison.

« J'ai quand même été invité à l'arbre de Noël du club, ça va (ironique). Je vis quelques trucs de débutants, mes équipements sont parfois à la laverie... Dans le vestiaire, je suis à côté de "Mitro" (glou), je lui traduis plein de petits détails dans le programme. Je soutiens mes coéquipiers, tous, de Rolando au jeune Sari. Je m'entraîne avec le groupe la semaine ; la veille du match, il y a la liste qui est affichée et je ne suis pas dedans. Le week-end venu, je n'existe pas. J'ai trente-six ans. En vitesse, en explosivité, sur la condition physique, j'ai toujours des statistiques de jeune, je choque les autres. En italien, les deux Paolo du staff m'appellent "l'anomalie de la nature". Cela ne me sert pas à grand-chose. Il y a eu des contre-performances, des blessures, des absences, des suspensions, il y a eu 1 000 situations sur lesquelles j'aurais pu réapparaître dans le groupe, mais je n'existe pas. Même une épidémie dans le groupe ne me ferait pas revenir. Le pire fut la liste pour la Ligue Europa, le 5 septembre. J'étais dégoûté. Ne pas faire de partie du groupe en L1, mais être privé d'Europe... Le coach ne me l'a pas dit directement , je l'ai appris autrement. »

Source : L'Equipe

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.