updated 09/12/2016 05:38

Alain Casanova : « On ne fait pas un 100 mètres, on fait un marathon »

Alain Casanova RC Lens 11Alors que le RC Lens patine en ce début de saison, sans parvenir notamment à gagner au stade Bollaert-Delelis, les supporters lensois commencer à s’impatienter. Alain Casanova demande du temps pour que le groupe se forme, que la mayonnaise prenne, l’entraîneur des Sang et Or soulignant que le chemin est encore long jusque la fin du championnat de Ligue 2.

« Avoir une bonne cohésion de groupe, une bonne qualité au niveau du jeu que l’on veut pratiquer, cela demande beaucoup de travail et de temps. Cela demande aussi un peu de réussite. C’est vrai que l’on a eu pas mal de contre-temps, entre certains départs, certaines arrivées un peu tardives, certaines blessures. Tout ceci n’est qu’un constat, pas des excuses. Il ne s’agit que de répondre à votre question... Je sais ce qu’il nous reste à améliorer, tout le travail que l’on a à faire. Mais la chance que l’on a, c’est d’avoir énormément de joueurs dans ce groupe qui se mettent au service de l’équipe, énormément de joueurs qui montrent une excellente mentalité dans le travail, énormément de joueurs avec beaucoup d’ambition individuelle et collective. Je suis persuadé que tout ça apportera les bons résultats que l’on attend tous.

Le parcours est moyen aujourd’hui mais, vous savez, on ne fait pas un "cent mètres", on fait un sacré marathon. On en est à six journées, il en reste trente-deux. Il reste 96 points en jeu. Il reste beaucoup de choses à faire. J’aimerais que l’on ait six ou sept points de plus mais cela n’empêche pas qu’il faut gagner les matchs. On va à Clermont avec la même exigence que si l’on avait gagné face à Bourg et que l’on avait quinze points. L’exigence que le RC Lens impose, c’est de gagner tous les matchs… Mais il faut être mieux armé sur tous les plans, et poser plus de problèmes qu’on ne l’a fait lors de notre dernier match contre Bourg-en-Bresse. »

Source : RCLens.fr

Commentaires (1)

  • Au 100m on peut avoir du mal à "mettre en route" au début (hussein bolt), puis de remonter tout le mode et finir premier, par contre au marathon on n'a jamais vu quelqu'un revenir du "ventre mou" pour terminer premier, le vainqueur est touijours dans les premiers dès le départ.
    Va falloir changer de baratin, m'sieur Casanova !

    Raccouci URL:
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.