En plein dans le MiL : La saison de Kenny Lala

Kenny Lala RC Lens 02Depuis son arrivée chez les Sang et Or en 2015, Kenny Lala s’est parfaitement fondu dans le moule artésien et cette saison a été celle de la confirmation. Jamais blessé, il a été titularisé à 37 reprises en championnat ! Seule une expulsion survenue à Brest en fin de match l’a empêché de faire un joli sans faute. Une belle régularité associée à une polyvalence sur le poste de latéral gauche en ont fait un élément essentiel du dispositif lensois.

Si on ne peut donc que louer la régularité de l’ex-valenciennois sur ce plan, Kenny Lala a été parfois critiquée sur son manque de discipline sur le plan défensif. Sa volonté d’apporter une solution sur le côté droit a quelquefois entrainé des déséquilibres au sein du système lensois. Là où il a été moins convaincant, c’est lorsqu’Alain Casanova l’a exilé couloir gauche pour pallier l’absence de Karim Hafez. Etant droitier de formation, ce fut plus délicat  pour lui notamment sur le plan offensif. Il faut bien dire aussi que les solutions de rechange n’étaient pas légion. Kenny a joué les pompiers de service pour le bien de l’équipe et on ne peut donc lui en vouloir.

Doté d’un état d’esprit irréprochable, le joueur a réalisé quelques performances de haut vol notamment contre Strasbourg au match retour où il fut buteur sur pénalty (avec beaucoup de sang froid) tout en étant un acteur majeur de la rencontre.

Malheureusement, arrivé en fin de contrat, le joueur semble se diriger vers une autre destination. Le SM Caen lui fait les yeux doux depuis quelques temps pour l’attirer en Normandie. De leur côté, les dirigeants lensois font le forcing pour convaincre le joueur de prolonger son bail chez les Sang et Or. En cas de départ, le côté droit de la défense lensoise serait à reconstruire entièrement puisque, en plus de  Kenny Lala, Akim Zedadka, Oparé (retour de prêt) et Marvin Milville (Amiens) ont quitté l’Artois. Les chances de conserver notre Kenny semble plutôt mince et pourrait laisser un vide au sein du vestiaire. Au grand dam des supporters lensois qui s’étaient habitués à sa présence sur le côté droit.

Note : 6.5/10

Kenny Lala sort d’une saison pleine avec le Racing. Sa régularité et ses prestations ont fini par attirer l’attention de clubs de l’élite. Désormais en fin de contrat, le RC Lens aura malheureusement du mal à le retenir. Si le joueur se décidait à partir, ce serait à contrecœur que nous le verrions quitter le club tout en lui souhaitant bonne chance.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. 

/script>