GFC Ajaccio - RC Lens : l’avis de MadeInLens

37 Gazelec GFC AjaccioRC Lens AvisDos au mur, le RC Lens n’a plus d’autre choix que de remporter ses deux derniers matches pour espérer décrocher la montée en Ligue 1. En attendant l’ultime réception de Niort, vendredi prochain, les Lensois abordent un déplacement difficile en terre corse. Face une formation du GFC Ajaccio, hors course pour la montée mais désireuse de se racheter après sa récente défaite dans le derby ajaccien, les Sang et Or devront faire preuve de détermination et d’efficacité pour ne pas rentrer bredouilles de cet affrontement (à suivre en live sur MadeInLens.com). Aussi dominatrice soit-elle dans le jeu, la formation artésienne doit désormais se dépouiller et activer le mode guerrier pour éviter une terrible déconvenue en fin de saison.

Le RC Lens reviendra-t-il victorieux de son dernier déplacement de l’année ? Voyons l’avis d’Eddy et de Romain, tous deux membres de la rédaction de MadeInLens.

L’avis d’Eddy, chroniqueur pour MadeInLens

Après un résultat nul au goût de regrets à domicile face à Strasbourg, Lens repart à la conquête d’un ticket pour la Ligue 1 en allant affronter le GFC Ajaccio, ce vendredi soir. Sur les deux derniers matchs de la saison, il faudra faire le plein de points et espérer un faux pas des concurrents directs, les Sang et Or n’ont plus leur destin en mains et vont devoir s’en remettre à un brin de chance.

Avec le retour des cadres, sauf John Bostock, pour cette dernière ligne droite, les Lensois doivent lâcher les chevaux et ne plus se poser de questions pour décrocher le Graal vendredi prochain à domicile. Il ne faudra pas faire comme contre Strasbourg et profiter de la moindre occasion pour remporter la rencontre et s’en remettre au destin. En face, les Corses n’ont plus rien à espérer cette saison mais auront à coeur de jouer les arbitres dans la course à la montée, ils ne feront aucun cadeau aux Artésiens qui devront se montrer vigilants pour ne pas exploser.

Si les joueurs lensois ont enfin une force mentale, ils iront arracher une victoire précieuse, loin de la pression de tous leurs supporters. Je crois en un résultat positif, pour que la dernière journée soit d’un stress intenable.

L’avis de Romain Pechon, journaliste pour MadeInLens

Gagner afin de profiter du moindre faux-pas de ses concurrents directs, tel est le mot d’ordre du RC Lens au moment d’affronter le GFC Ajaccio, ce vendredi soir. Au pied du podium à deux journées de la fin du championnat, les Lensois ont récemment laissé filer l’occasion de prendre une belle option dans la course à la montée. Tenus en échec par Strasbourg, lundi dernier, les joueurs d’Alain Casanova font preuve d’un criant manque d’efficacité dans ce sprint final.

Or, il faudra faire preuve d’efficacité et de combativité pour espérer renverser la table et s’offrir un happy-end au terme d’une saison assez paradoxale. Ces dernières saisons, le RC Lens a rarement donné l’impression de maîtriser autant son sujet. Dominateur dans la plupart de ses matches, le club artésien peine pourtant à concrétiser en victoire sa supériorité dans le jeu. Si Alain Casanova récupère Abdelrafik Gerard alors que Dusan Cvetinovic devrait retrouver une place de titulaire, l’entraîneur lensois doit également composer sans Abdellah Zoubir, en grande forme ces dernières semaines. Un forfait contraignant auquel s’ajoute l’absence longue durée de John Bostock. Le Racing va donc aborder ce match sans ces deux créateurs, privés de deux joueurs en mesure de faire la différence à tout moment.

En face, les Corses sont officiellement hors course pour la montée en Ligue 1. De quoi imaginer un relâchement favorable aux Lensois ? Ce serait mal connaître l’équipe entraînée par Jean-Luc Vannuchi. D’autant qu’il n’est jamais aisé d’aller gagner à Ange-Casanova où les Gaziers n’ont concédé que trois défaites cette saison. Pourtant, j’imagine le Racing, loin de la pression du stade Bollaert-Delelis, en mesure d’aller arracher une victoire au forceps face au GFC Ajaccio (1-2). La montée pourrait finalement se jouer à l’extérieur, là où le Racing a déjà pris 29 points, soit le troisième bilan collectif du championnat.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. 

/script>