RC Lens - RC Strasbourg : les notes MadeInLens

36 RC Lens RC Strasbourg NotesCette fois-ci, la situation se complique plus que sérieusement pour le RC Lens. Même si tous les espoirs de montée ne se sont pas envolés avec ce partage des points, une chose est sûre : les Lensois n'ont plus leur destin entre leurs mains. Il faudra prendre 6 points sur les deux derniers matchs, tout en comptant sur les défaillances des clubs qui nous précèdent au classement (Strasbourg, Amiens et Troyes).

Si les Sang et Or ne parvenaient pas à atteindre leur objectif de montée, ce ne sera pas sur ce match qu'il faudra avoir des regrets.

En effet, on ne peut pas reprocher grand-chose au RC Lens sur cette rencontre. De l'engagement, des situations chaudes et une maîtrise globale sur le jeu ont amené à croire en une victoire des nôtres. Seule la finition a fait défaut. Et en foot, c'est quand même essentiel...

La première mi-temps fut de haute intensité, marquée par des occasions de part et d'autre, chacune des deux équipes se rendant coup pour coup.

Côté lensois, on retiendra un tir d'Abdellah Zoubir à la 6e repoussé par le portier strasbourgeois, une "mine" de Kévin Fortuné sur la barre à la 22e et une frappe trop enlevée de Benjamin Bourigeaud à la 45e sur un service parfait de Kenny Lala.
De leur côté, les strasbourgeois ne furent pas en reste, Boutaib plaçant une tête au ras du poteau à la 11e avant de rater son duel face à Nicolas Douchez à la 21e. Entre temps, Guillaume avait buté sur le portier artésien.

En seconde période, quand les Sang et Or ouvrirent enfin le score par Kenny Lala sur penalty à la 66e, tout un chacun a pensé que le plus dur avait été fait. Malheureusement, la joie fut de courte durée. Après une perte de balle de Benjamin Bourigeaud en milieu de terrain, Grimm lança parfaitement Boutaib qui, cette fois-ci, ne ratait pas la cible (69e). Ce but de l'égalisation, pris trop tôt après l'ouverture de la marque, a coupé les ailes lensoises, les Strasbourgeois passant près du hold-up sur une tête de Mangane repoussée du bout des doigts par Douchez (90e).

A deux journées de la fin, le Racing Club de Lens pointe désormais à la 4ème place du classement, à 1 point de Troyes et d'Amiens et à 4 points des leaders strasbourgeois.

Les satisfactions :
Kenny Lala : s'il a parfois été décrié cette saison, l'ex-Valenciennois a réussi une performance de tout premier ordre. Omniprésent en première mi-temps, ses nombreux appels ont fait très mal à la défense alsacienne. Déjà auteur d'un service parfait pour Bourigeaud après un grand pont d'école (45e), il a ouvert le score sur penalty en montrant énormément de calme et de sérénité.

Nicolas Douchez : le portier lensois a également été décisif ce soir. Remportant deux duels en première mi-temps face à Guillaume puis Boutaib, il eut le mérite d'éviter la défaite en toute fin de match suite à une tête de Mangane. Ne peut pas grand chose sur l'égalisation strasbourgeoise, sauf (peut-être) à sortir plus vite dans les pieds de l'attaquant strasbourgeois. 

Pour le reste, Karim Hafez a été très actif et volontaire sur son côté gauche. A son détriment deux vilaines fautes qui auraient pu lui valoir l'expulsion.
À noter enfin les prestations correctes d'Abdoul Ba et de Kermit Erasmus. Ce dernier, sans être décisif, a montré une belle activité.

Les déceptions :
Cristian Lopez : les semaines se suivent mais ne ressemblent pas pour l'Espagnol. Décisif la semaine dernière lors de son entrée en jeu contre Laval, il a cette fois-ci été totalement transparent. Un chiffre symbolique : n'a touché que 5 ballons en première mi-temps. Une rencontre à oublier.

Les rendez-vous manqués :
Une fois de plus, quand le Racing a l'occasion de frapper un grand coup, il se rate. Comme contre Brest au mois d'avril, les Sang et Or ne sont pas arrivés à prendre les 3 points et à mettre un coup au moral de la concurrence. C'est vraiment dommageable comptablement, surtout quand on a la chance de jouer devant un tel public. 

Les notes du RC Lens :
Douchez (7), Lala (8), Duverne (5), Ba (6), Hafez (7), Koukou (5), Bourigeaud (5,5), Zoubir (5,5), Erasmus (6,5), Fortuné (5,5), Lopez (3)

L'adversaire :
Même s'il a souffert, le Racing Club de Strasbourg a assumé son costume de leader. Démontrant une belle qualité technique, solide défensivement et puissante offensivement, l'équipe de Thierry Laurey a pu compter sur l'efficacité de son buteur Boutaib qui en a profité pour inscrire son 19e but de la saison. Sur les 8 dernières journées, Strasbourg a pris 22 points... L'accession en Ligue 1 se rapproche à grands pas.

Les notes du RC Strasbourg :

Oukidja (6), Mangane (6,5), Saad (6), Dos Santos (4,5), Seka (5,5), Ahoulou (6), Liénard (5,5), Goncalves (5), Boutaib (6,5), Blayac (5), Guillaume (5)

Nicolas Zatti

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.