RC Lens - Laval : les notes MadeInLens

35 RC Lens Laval Stade Lavallois NotesOn s'attendait à souffrir : le moins que l'on puisse dire c'est que l'on  a été servi : 86 minutes de souffrance puis la délivrance.

La première mi temps fut contrastée : si, en terme de chiffres, les Lensois tentent beaucoup (15 tirs, record de la Ligue 2) et se sont procurent deux énormes occasions (face à face manqué par Habibou à la 27e et Autret à la 33e), les lavallois ne sont pas en reste. La lanterne rouge produit un jeu plutôt bien léché et touchent la barre transversale par Saint Louis à la 11e minute après une action collective remarquable. On a du mal à croire qu'il y a autant d'écart  au classement entre les deux équipes.

Par contre, la deuxième mi-temps a davantage ressemblé à une séance d'attaque-défense. Les vagues lensoises viennent pourtant régulièrement s'échouer  sur l'arrière garde des Tangos. On commence alors à se dire que les rêves de Ligue 1 vont s'évanouir. Malgré les entrées de Kévin Fortune et de Cristian Lopez, rien n'y fait.

C'est le moment que Zoubir choisit pour entrer en scène. Une virgule sur son défenseur suivie d'un centre parfait sur la tête de Cristian Lopez et le stade Bollaert-Delelis peut exploser (86e). Le même duo recommence le numéro pour un résultat identique  (2-0, Cristian Lopez, 94e).

Grâce à ce succès, les Lensois remontent sur la 3e marche du podium et attendent désormais le leader strasbourgeois pour le match de l'année.

Les satisfactions :

Abdellah Zoubir : intermittent du spectacle, il nous a réservé ses meilleurs numéros en fin de match. On peut lui dire chapeau l'artiste et merci !

Cristian Lopez : entré à la place d'Habibou à la 58e, on l'a peu vu jusqu'à son premier but.  Manquant certainement de jambe après sa longue absence, il a délivré ses coéquipiers puis a récidivé. C'est avant tout ce que l'on demande à un avant-centre.

On retiendra également le match solide de la charnière centrale et l'activité de Benjamin Bourigeaud, au four et au moulin.

Les déceptions :

Mathias Autret : Performance insuffisante de l'ancien Lorientais. Il ne pèse plus sur le jeu et a raté une grosse occasion à la 33e.

Habib Habibou : Cantonné à un jeu en pivot et des déviations sur les longs ballons de ses partenaires, il a manqué d'efficacité dans le dernier geste (27e, 51e). Plus à l'aise dans un rôle de joker.

Les notes du Racing : Douchez (5), Lala (4,5), Duverne (6), Ba (6), Hafez (4,5), Koukou (5,5), Bourigaud (6,5), Autret (4), Erasmus (6), Habibou (4,5), Zoubir (8)

L'adversaire : (5,5)

Il faut le reconnaître : la première mi-temps des Tangos a été remarquable. Bien en place et très joueuse, cette équipe n'avait rien à voir avec son classement. Leur deuxième mi temps fut plus compliquée à cause d'une grosse pression lensoise et de l'incapacité de ses attaquants à conserver les ballons.

Les notes de Laval : Hautbois (6), Perrot (5,5), Glombard (6), Afougou (5,5), Quintin (5), Dembele (5), Coutadeur (6), Alla (6), Saint Louis (5,5), Nsikulu (4), Bayard (4,5)

Nicolas Zatti

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. 

/script>