Annonce
  • Please enter your DISQUS subdomain in order to use the 'Disqus Comments (for Joomla)' plugin. If you don't have a DISQUS account, register for one here
updated 30/04/2017 11:15

RC Lens - AJ Auxerre : les notes MadeInLens

33 RC Lens AJ Auxerre NotesComment peut-on espérer monter en L1 en enchaînant deux défaites consécutives à domicile, et suite à une prestation aussi terne qu'inquiétante face à de faibles auxerrois ? Comment mettre aussi peu d'envie et de mouvement devant une telle ferveur Sang et Or ? Les blessures desservent la qualité de l'équipe c'est certain, mais le ressort collectif n'en semble pas moins détendu en cette fin de saison, et ce n'est pas rassurant pour cette dernière ligne droite. A vrai dire, la parodie de match à Ajaccio m'avait laissé une impression de victoire en trompe l'oeil, tant la faiblesse défensive adverse avait gommé le temps d'un match les largesses du bloc lensois. La défaite de cet après-midi face à de bien pâles Auxerrois aura malheureusement confirmé ce sentiment...

Dans un match qui pouvait permettre aux hommes de Casanova de relancer une nouvelle série et de garder les poursuivants à distance, le niveau de jeu ne se sera que bien trop rarement élevé. Le milieu de terrain lensois, lent dans ses sorties de balle, avec Bostock et Ephestion peu inspirés, et Habibou statique au possible devant n'auront pas permis de bonifier les initiatives de Zoubir et surtout de Gerard très remuants mais bien peu aidés. Au final, c'est un hold-up que réalisent les joueurs de l'Yonne, qui ont su scorer après un temps fort lensois non concrétisé, comme bien souvent à domicile...

Les notes du RC Lens (*) :

Douchez (5) - Lala (6), Duverne (5), Ba (5), Hafez (4.5) - Bourigeaud (6.5), Bostock (3.5), Ephestion (4.5) - Zoubir (5), Gérard (6), Habibou (3.5)

Alain Casanova : 4

Les satisfactions :

Benjamin Bourigeaud (6.5) : Une fois de plus un match valeureux du milieu de terrain made in La Gaillette. Une grosse activité dans le coeur du jeu, des retours décisifs sur les rares contres icaunais, mais surtout une première passe précise et précieuse, pour casser les lignes à l'occasion, depuis sa position reculée. Il est sorti épuisé en fin de match, mais on le serait à moins, et ça ne doit pas être le cas de tous ses coéquipiers...

Abdelrafik Gérard (6) : Il a confirmé sa belle prestation ajaccienne, même si sa technique de velours est encore plus précieuse dans l'axe que sur une aile, là où il a été contraint de jouer aujourd'hui. Plusieurs percées chaloupées qui auraient mérité de trouver un relais devant, mais qui à défaut ont su provoquer des coups francs intéressants, mais mal exploités.

Les déceptions :

Habib Habibou (3.5) : Peut-être pensait-il avoir autant de liberté que face à la défense ajaccienne ? En tout cas, il a brillé par son manque de mouvement, d'envie et de disponibilité. Il a le physique pour servir de point d'appui, mais d'appui il n'y en aura point eu, ou trop peu lors de ce match. Jamais il n'a cherché à couper la trajectoire des nombreux centres qui lui sont parvenus de gauche et de droite.

John Bostock (3.5) : Difficile retour à la compétition pour le milieu anglais, absent depuis le match de Reims. Lent dans ses transmissions, peu véloce et rarement inspiré dans le jeu et les coups de pieds arrêtés, il a cédé sa place à l'heure de jeu. Il a besoin de refaire du jus en vue des derniers matchs, car on a trop besoin de son emprise au milieu et de sa vista, d'autant plus que Bourigeaud commence à tirer la langue.

Le coaching d'Alain Casanova (4) : On ne peut pas reprocher au coach artésien de faire des infidélités aux principes de jeu qui lui sont si chers, mais j'ai justement l'impression que c'est au détriment de la fougue, de la révolte qui devraient habiter les joueurs dans des matchs comme celui-ci ! Quel discours a-t-il tenu à son groupe à la pause, après cette première mi-temps aboutie dans le jeu, mais stérile dans l'efficacité, et à l'issue de laquelle les Lensois se sont fait cueillir froidement par la première frappe cadrée des Auxerrois ? C'est presque une faute professionnelle d'être menée à la mi-temps après avoir autant dominé leur sujet, et bien des coachs auraient volé dans les plumes de leurs joueurs, pour insuffler un sentiment de révolte pour la seconde période ! Au vu de la teneur de la reprise après la pause, on ne peut qu'en douter. Dans de telles situations, des qualités de meneur d'hommes sont attendues...

La note d'Auxerre (4) : Les joueurs de Cédric Daury s'en sortent remarquablement bien, et on peut même parler objectivement de hold up tant ils auront rarement porté le danger devant la cage de Douchez. S'ils ont su faire le dos rond derrière, face à une animation offensive lensois défaillante, ils auront beaucoup subi et même plié face au pressing Sang et Or, surtout en première période. Mais ils n'auront pas rompu, et eux, au moins, auront su se montrer efficaces... Sans doute ce résultat suffira-t-il aux Auxerrois dans la lutte pour le maintien.

(*) Le barème de notation : 

10, match parfait ; 9, match exceptionnel ; 8, très bon match ; 7, bon match ; 6, match satisfaisant ; 5, match moyen ; 4, match insuffisant ; 3, mauvais match ; 2, très mauvais match ; 1, match exécrable ; 0, match ponctué d’un comportement inadmissible.

Commentaires (1)

  • Douchez mérite que l'on octroie des pauses .A chaque prestation il va régulièrement chercher le ballon dans ses buts .Il a l'age de pouvoir se reposer .Vachoux est prêt à l'aider et à le remplacer.
    Casa devrait se rendre compte de l'effort à faire pour ramasser le ballon ..

Ajouter un commentaire

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.