Frédéric Leturque : « Le RC Lens et le club d'Arras FCF écrivent leur histoire »

RC Lens Arras FCF Gervais Martel Frederic LeturqueProlongée pour les trois prochaines saisons, la convention de partenariat entre le RC Lens, le club féminin d'Arras FCF et la ville d'Arras permettra aux joueurs arrageoises de bénéficier des structures de la Gaillette et d'accéder au staff médical du club Sang et Or.

Le maire d'Arras Frédéric Leturque évoque ces liens tissés avec le voisin lensois et l'aide que le club Sang et Or peut apporter au club arrageois, tant dans le domaine sportif qu'extrasportif.

La convention entre le RC Lens et l'Arras FCF peut-il amener à terme à une fusion des deux entités ?

« Le RC Lens et le foot féminin écrivent leur histoire. Nous n’avons aucune crainte, aussi bien moi que le club d’Arras, quant à ce rapprochement et peut-être, demain, intégrer encore un peu plus le projet sportif du RC Lens. Le club de football féminin d’Arras a bien compris l’intérêt d’avoir une coopération avec le RC Lens. Cela offre un accès aux infrastructures, aux équipements et aux services que la ville d’Arras n’a pas les moyens de mettre en place. C’est un renouvellement de la convention qui existe entre les deux clubs depuis six ans. Ensuite, il est évident que si le club de Lens remontait en première division, le rapprochement s’accélérera encore.  »

Pour le moment, le club d'Arras FCF est amateur dans un football féminin qui tend vers la professionnalisation. Les liens tissés avec le RC Lens peuvent-ils aider le club d'Arras FCF à aller dans ce sens ?

« Plus on monte les échelons, plus les joueuses évoluent dans un cadre professionnel. Nous savons que les montées successives ont entraîné, quelquefois, une organisation du club avec des joueuses qui deviennent des professionnelles de leur sport. C’est le fruit du travail réalisé depuis des décennies par le football féminin. Demain, il peut donc y avoir une professionnalisation plus affirmée du sport féminin. Pour Arras comme pour Lens, cela permet aussi de dépasser les frontières qui ont parfois séparé nos deux territoires. On dit toujours que le sport représente les valeurs de la vie, je suis donc content que le rapprochement entre Lens et Arras passe par le football féminin. »

Propos recueillis par Thomas Lachambre et transcrits par Romain Péchon pour MadeInLens

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. 

/script>