Stade Rémois - RC Lens : Les notes du match

30 Stade de Reims RC Lens NotesSi cette affiche de haut de tableau de Ligue 2 n’aura pas spécialement tenu ses promesses en terme de spectacle, le RC Lens aura fait l’essentiel.

Dans un match où pourtant le Stade de Reims a pourtant malmené les Sang et Or pendant 20-30 minutes, l’efficacité aura été la clé de cet affrontement.

Rentrés au vestiaire sur un score nul et vierge à la mi-temps, les hommes de Casanova ont su faire la différence pour faire basculer la rencontre. D’abord un CSC de Jeanvier, que l’on ne pourra pas qualifier de « chanceux » puisqu’il y avait Fortuné derrière pour la pousser au fond. A 1-0, Reims était tout de même sur le coup d’une égalisation, mais leur manque de précision face au but leur aura fait vraiment défaut.

Et puis, il y a cet éclair de génie de Zoubir. Pas toujours judicieux dans ces choix, sa percée et sa frappe pour conclure le but du 2-0 a mis tout le monde d’accord.

Incapables de se montrer tranchants pour revenir dans la partie, les Rémois perdent 3 précieux points cet après-midi face à un concurrent direct, qui quant à lui, conserve sa première place.

Les notes du RC Lens :

Douchez (6) – Lala (5), Duverne (6), Cvetinovic (6.5) – Hafez (6.5) – Bostock (4.5) (Koukou), Bourigeaud (6)), Fortuné (6.5), Zoubir (7) (Scaramozzino) – Lopez (4.5), Habibou (6) (Ephestion)

Les satisfactions :

Dusan Cvetinovic (6.5) : L’homme fort de la défense lensoise. Le Serbe a une nouvelle fois été le patron cet après-midi. Sa rigueur défensive (si l’on occulte son tacle en retard qui lui a valu un carton jaune) a été ô combien importante. Il a évité le but du 1 partout en déviant in extremis la frappe de Jeanvier. Sa solidité est toujours aussi précieuse, et elle contribue au fait que le RC Lens prenne si peu de buts

Abdelah Zoubir (7) : Si en première mi-temps il a encore tenté de dribbler et redribbler à outrance alors qu’il n’y avait pas la place, le milieu de terrain s’est montré décisif en deuxième mi-temps. Moins pressé par la défense Rémoise, il a plus contribué à la remontée du ballon et il est surtout l’auteur d’un but en solo pour le 2 à 0.

Karim Hafez (6.5) : Dans la lignée de ces précédentes prestations, le jeune international Egyptien a de nouveau montré qu’il était incontestable à son poste. Même s’il a eu parfois des difficultés face à Traoré, qui aura, certes surement fait la différence trop souvent, Hafez a dépensé beaucoup d’énergie pour défendre, et pour remonter le ballon dès que possible pour apporter des solutions offensives.

Les déceptions :

John Bostock (4.5) : Pourtant reposé après sa suspension lundi contre Sochaux, le milieu lensois n’a pas su élever le niveau de jeu si intéressant que l’on connait de lui. Il a fait le travail mais sans avoir su apporter sa vista aux avants lensois.

Christian Lopez (4.5) : Dans ce match, et surtout en première période, il s’est montré trop statique. Face à une défense Rémoise toujours bien placée, il n’avait quasiment aucun espace pour recevoir le ballon. En seconde période, il a essayé de plus se démarquer pour ainsi se montrer plus disponible. Mais il n’aura pas été récompensé pour autant. Une seule frappe (non cadrée), un bilan bien maigre sur 90 minutes.

Le coaching d’Alain Casanova : Victime du forfait de Mathias Autret, le coach Lensois a dû revoir sa copie en titularisant le super sub Habib Habibou. Alain Casanova s’est toutefois montré rigide en demandant à ses joueurs de défendre pour jouer les contres, à l’image d’un coup-franc où les 10 lensois étaient dans leur surface de réparation. Plus surréaliste comme situation à 0-0 en début de rencontre. Il a sû recadrer les choses en seconde mi-temps puisque ses joueurs ont plus repris le jeu en main,  d’autant plus que les Rémois leur ont laissé plus d’espace. Du côté des changements, l’entrée de Koukou à la place de Bostock s’est montrée intéressante. Il a aussi su faire preuve de prudence en faisant entrer  Scaramozzino à la place de Zoubir pour renforcer le secteur défensif de son équipe.

La note de Reims (4) : Les hommes de Der Zakarian ont de la qualité en défense, c’est indéniable. Mais offensivement, ils ont eu plusieurs fois l’occasion de faire trembler les filets mais leur maladresse leur ont fait défaut ! Quand on prétend à la montée on doit être tueur, mais avec un seul tir cadré en fin de rencontre, difficile d’envisager prendre 3 points dans un tel match.

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.