Amiens - RC Lens : deux de chute pour les Sang et Or

Amiens SC RC Lens resumeAu terme d'un match au scénario particulièrement cruel, le RC Lens a concédé sa deuxième défaite de rang, ce samedi, face à l'Amiens SC (2-1). Un cinquième revers de la saison qui repousse les hommes d'Alain Casanova à la troisième place, dépassés par leur adversaire du jour. Une victoire de Reims, lundi contre le Red Star, éjecterait même les Sang et Or du podium. Le doute est de retour en Artois.

Cristian et puis le néant

Attendue depuis l’annonce du calendrier, la réception du RC Lens s’est faite dans un stade de la Licorne à guichets fermés. Loin d’être impressionnés par la présence en nombre des supporters artésiens, les hommes de Christophe Pelissier se montraient même rapidement dangereux. Quant aux Sang et Or, bien génés par le pressing des Amiénois, ils peinaient à installer leur jeu et à dicter le tempo du match. Lancé dans la profondeur, Kamara sollicitait alors Douchez d’une frappe au premier poteau, détournée en corner par le portier lensois (8e). Une alerte qui avait le don de réveiller les visiteurs. Seul sur le côté gauche, Fortuné s’infiltrait dans la surface mais se faisait reprendre du bout du pied par Adenon, le tout devant un parcage lensois qui réclamait un penalty (11e). Celui-ci était finalement sifflé quelques minutes plus tard, Soumah se rendant coupable d’une faute inutile sur Lopez. L’attaquant espagnol se faisait justice lui-même en prenant Gurtner à contre-pied (0-1, 19e). 

Mené, l’Amiens SC s’offrait rapidement l’occasion de revenir au score. Sur une merveille de passe de Monconduit, Kamara s’en allait buter sur le gardien adverse (26e). Finalité identique pour Fortuné, auteur d’un excellent rush individuel sur le côté droit mais ponctué par une frappe trop écrasée (30e). Dominateurs mais incapables de faire le break, les Lensois restaient ainsi à portée de tir des locaux. Sur un coup-franc de Bourgaud, Dibassy, oublié par la défense lensoise, était finalement trop court pour reprendre le cuir (39e). Les Amiénois terminaient mieux cette première période sans pour autant parvenir à revenir au score, l’ultime talonnade de Kamara s’avérant bien trop molle pour tromper la vigilance de Douchez (45e+1). Les deux équipes regagnaient les vestiaires avec une possession largement en faveur des Lensois (60%).

Les Lensois payent leur attentisme

La mi-temps coupait quelque peu les bonnes intentions amiénoises. Toujours aussi remuant, Kamara tentait de sonner la révolte en adressant un bon centre détourné en corner par Cvetinovic (50e). Dans une position similaire à celle du but victorieux contre Strasbourg, Monconduit envoyait, cette fois-ci, sa reprise hors cadre (58e). Hormis cela, pas grand chose à se mettre sous la dent au terme d’un premier quart d’heure relativement terne. Loin d’abdiquer, Christophe Pelissier décidait d’apporter un peu plus de vitesse à sa ligne offensive en lançant Manzala à la place de Bourgaud. Kamara, encore lui, poursuivait son récital sur le côté droit. Dévié par Cvetinovic, son centre manquait de peu de tromper un Douchez – fort heureusement pour les visiteurs – parfaitement concentré (70e). 

A l’initiative, les Picards pouvaient compter sur un excellent retour de Dibassy pour ne pas céder sur un contre rondement mené par Zoubir (72e). Ce dernier faisait parler sa technique quelques instants plus tard. Après avoir mystifié El Hajjam, le natif de Lille allumait à bout portant Gurtner, tout heureux de concéder un corner (76e). Un double rappel à l’ordre qui ne freinait pas pour autant les ardeurs amiénoises, mais Manzala manquait de précision au moment d’adresser son centre à Mamilonne (84e). Soumah, qui prenait de vitesse Zedadka sur le flanc droit, se heurtait quant à lui à l’intraitable Cvetinovic (85e). Volontaires, les Amiénois faisaient basculer le match dans les ultimes secondes de la rencontre. A la réception d’un centre venu de la gauche, Mamilonne plaçait un coup de tête qui, avec l’aide du poteau, achevait sa course au fond des filets (1-1, 90e). Mais l’Amiens SC n’en restait pas là. D’un coup du foulard, Ndombélé déposait un énième centre lui aussi propulsé au fond des filets par Kamara (2-1, 90e+2). 

S'il est vrai que Douchez est en partie coupable sur le but victorieux, la défaite lensoise est finalement assez logique. Après une première période encourageante, durant laquelle Casanova semblait gagner la bataille tactique, les Artésiens se sont endormis avant d'être punis par des Amiénois bien plus volontaires. Alors que cette approche trop hautaine a déjà coûté de nombreux points ces dernières saisons, les pensionnaires de la Gaillette ne semblent toujours pas avoir retenu la leçon. Il serait temps d'en prendre conscience, au risque sinon de laisser échapper la montée en fin de saison. 

De notre envoyé spécial Romain PECHON au stade de la Licorne. 

Amiens SC – RC Lens : 2-1 (0-1)

Arbitre M. Jochem
Affluence : 11 927 spectateurs.
Buts : Mamilonne (90e) et Kamara (90e+2) pour l’Amiens SC ; Lopez (18e s.p) pour le RC Lens
Avertissements : Kamara (60e)  pour l’Amiens SC ; Bourigeaud (45e) pour le RC Lens
Amiens SC : Gurtner – El Hajjam, Adenon, Dibassy, Ielsch – Fofana (Ndombélé, 78e), Monconduit (c) – Bourgaud (Manzala, 63e), Charrier (Mamilonne, 78e), Soumah – Kamara.
Non utilisés : Adiceam (g), Calvé.
Entraîneur : Christophe Pelissier.
RC Lens : Douchez (c) – Oparé (Zedadka, 68e), Duverne, Cvetinovic, Lala – Gerard (Autret, 85e), Bostock, Bourigeaud, Zoubir (Erasmus, 90e+3) – Fortuné, Lopez.
Non utilisés : Vachoux (g), Beghin.
Entraîneur : Alain Casanova.

Derniers articles

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.