En plein dans le MiL : le bilan des milieux offensifs du RC Lens

Abdellah Zoubir RC Lens 05Après le comparatif entre le RC Lens saison 2015-16 et celui de 2016-17, le bilan des six premiers mois d'Alain Casanova, des besoins du RC Lens pour ce mercato hivernal, MadeInLens.com a débuté sa série de bilan des joueurs par les gardiens de buts, les latéraux, les défenseurs centraux et les milieux défensifs et nous continuons ce lundi avec les milieux offensifs.

S’il est bien un secteur où le RC Lens devait se renforcer durant l’intersaison dernière, c’est bien dans le domaine offensif. En effet, solides mais limités devant, les hommes d’Antoine Kombouaré avaient fini par atteindre leurs limites dans la course à la montée début 2016. Sevré de buteurs, l’effectif du Lensois reposait essentiellement sur les épaules de Mathias Autret, principal dépositaire de l’animation offensive, en charge alors d’alimenter Simon Banza, Jonathan Nanizayamo, Dème N’Diaye ou Pablo Chavarria.

Si la ligne d’attaque a bien évolué depuis, il en est de même pour les créateurs, pourvoyeurs de munitions pour les gâchettes lensoises. En plus de Mathias Autret, resté au club pour confirmer sa première belle saison en Sang et Or, ce sont désormais Abdellah Zoubir (arrivé de Petrolul en Roumanie, Viktor Klonaridis (transfuge du Panathinaïkos) et Abdelrafik Gérard (en fin de contrat à Créteil qui se partagent le compartiment créatif du jeu lensois, bien aidés par John Bostock et Benjamin Bourigeaud. Revue d’effectif après une première partie de saison encourageante, tant collectivement que dans ce secteur de jeu en particulier.

Mathias Autret RC Lens 07Mathias Autret : Fort d’une première saison réussie sous les couleurs lensoises, scorant à cinq reprises et délivrant trois passes décisives, le Breton était un homme de base du Racing version 2015/2016. Cette année, la donne a changé pour l’ancien Lorientais. La concurrence qu’il ne connaissait pas l’an dernier l’a fait rentrer dans le rang. Physiquement en dedans, moins inspiré, moins en confiance, il est surtout moins décisif. Son temps de jeu s’en ressent, lui qui n’a joué que 10 matchs en tant que titulaire depuis le début de la saison, sans trouver le chemin des filets. Si ses entrées en jeu n’apportaient pas le surplus espéré jusqu’à présent, il est passeur sur le but de Fortune contre le Gazélec lors du dernier match. Une entrée remarquée, un Autret inspiré, une fin de saison relancée ?

Abdellah Zoubir : Certes il n’a jamais évolué au LOSC, mais Abdellah Zoubir est natif de Lille. Ca ne l’empêche pas d’avoir fait l’unanimité autour de lui. Celui qui est arrivé en provenance de la Roumanie ne présentait pourtant que peu de références à ce niveau de jeu. Son passage à Istres n’a pas marqué les esprits, Les scouts lensois l’ont en revanche remarqué en première division roumaine. Initialement placé en soutien de la pointe dans le 352 de Casanova, il exploite tout son potentiel sur l’aile gauche du 442 qui est désormais de mise. Fin technicien, dribbleur et provocateur balle au pied, l’ancien joueur de futsal n’hésite jamais à aller au duel, durant lequel quelques défenseurs ont déjà bu le bouillon. Avec un tel bagage offensif, je l’attends désormais encore plus régulier, mais surtout plus décisif. Certes 5 passes décisives à la mi-saison, ce n’est pas rien, mais j’estime qu’avec une telle qualité technique, il doit davantage marquer.

Viktor Klonaridis : Lui a joué au LOSC durant ses jeunes années, sans vraiment pouvoir y percer, et avant de retrouver ses racines grecques au Panathinaïkos. C’est un peu l’invité de dernière minute du recrutement lensois, avec un profil de joueur de profondeur dont ne disposait pas le groupe Sang et Or jusque-là. Titulaire à seulement trois reprises depuis le début de saison, le Belgo-Grec tarde à amener une réelle plus-value à l’équipe. Précieux buteur contre Reims, il n’a pas scoré depuis en Ligue 2. Je trouve que la plupart de ses entrées en jeu n’amènent pas suffisamment, eu égard à ce qu’on pourrait attendre de son profil. Il soigne ses stats contre les petits (en coupe contre Wasquehal et plus récemment en amical au Maroc) mais, pour moi, ce n’est pas sans soulever des questions sur son réel niveau de jeu. Il a encore tout à prouver.

Abdelrafik Gerard RC Lens 03Abdelrafik Gérard : Ex-espoir du PSG, Abdelrafik Gérard n’avait pas pu percer, la faute à de vilaines blessures qui ont entravé la montée en puissance qui lui était promise. Passé depuis par Créteil, le gaucher à la technique de velours est arrivé l’été dernier un peu sur la pointe des pieds, et en plus tant que joker. Pourtant, avec un physique qui semble enfin le laisser en paix, il a démontré ces dernières semaines que le talent ne se perd pas et que, mis au service du collectif, le sien est un vrai atout pour les Sang et Or. Il sent le jeu et fait souvent les bons choix, ce qui me laisse à penser qu’à 100% physiquement il est capable de peser encore plus sur le jeu lensois. Pour le moment on perçoit le potentiel, on ne demande qu’à le voir s’exprimer à plein temps sur la deuxième partie de saison ! Une vraie promesse à confirmer…

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. 

/script>