RC Lens - Le Havre AC : les notes de Madeinlens

16 RC Lens Le Havre Notes

Le RC Lens recevait ce vendredi soir le club doyen du Havre AC pour le compte de la 14ème journée de la Domino's Ligue 2. Une confontation aux allures de L1, un véritable match couperet puisqu'il s'agissait pour les Sang et Or d'empocher les trois points de la victoire et de rejoindre ainsi au classement les Normands, prétendants à la montée. Cette première mi-temps s'est avérée trés équilibrée, la formation havraise opposant au dispositif classique lensois une composition tactique en 3-5-2 très efficace. En augmentant la densité au milieu et en bloquant littéralement John Bostock dans l'entonnoir, les Normands ont pu exploiter quelques coups de pied arrêtés et quelques contres qui ont permis à Douchez de briller. Du côté des Sang et Or, on aura remarqué la très grande activité de Fortuné et les combinaisons intéressantes de la doublette Gerard – Lopez côté gauche sans que cela débouche pour autant sur des occasions très franches ou une domination. Ce sont donc les défenses qui sortirent vainqueurs de cette 1ère mi-temps.

La deuxième mi-temps fut à l'avantage des Lensois. Le but heureux de Lopez (51ème), opportuniste face à l'erreur de Farnolle, assoma littéralement Le Havre qui faillit flanchir sur plusieurs énormes occasions lensoises et les mauvais choix inhabituels de Bostock. Les Sang et Or, qui  renforcèrent leur milieu de terrain lors d'un temps fort havrais, empêchaient ainsi les Normands de développer leurs offensives et assuraient cette fin de match sans trop de pression.

Au final, cette victoire est donc méritée et permet aux Lensois de rejoindre les Havrais et de se positionner à la 3ème place, à 5 points du leader troyen.

 Retrouvez les notes MadeInLens des joueurs artésiens ainsi que les appréciations des principaux protagonistes de la rencontre.

 

Les notes du RC Lens :

 

Douchez (8) - Lala (6), Duverne (7), Cvetinovic (8), Hafez (7,5) - Gérard (6,5) puis Guira (71ème) , Bourigeaud (6), Bostock (5,5), Zoubir (5,5) - Fortuné (7), Lopez (5,5)

Entraîneur : Alain Casanova (7)

Remplaçants : Vachoux, Bellegarde, Guira, Klonaridis, Autret

 

Les déceptions :

Cristian Lopez : Nerveux, constamment battu dans ses duels et maladroit techniquement, le joueur espagnol a été malheureux ce soir. Certes, l'opposition défensive était de qualité et Lopez est à l'origine du but grâce à sa grinta. Mais force de reconnaître que l'ancien joueur madrilène n'a pas brillé ce soir malgré de meilleures dispositions en seconde mi-temps.

John Bostock : Le milieu de terrain lensois n'a pas forcément était mauvais ce soir mais son manque d'impact et d'efficacité a été flagrant. Le traitement de faveur réservé est un peu à l'origine de cette contre-performance. Mais pas uniquement. Replacé plus haut en deuxième mi-temps avec l'entrée de Guira, le leader technique lensois a fait preuve de nonchalance et a effectué deux très mauvais choix à la conclusion empêchant ainsi le RC Lens de se mettre à l'abri. Inhabituel.

Abdellah Zoubir : Peu en verve ce soir, le milieu offensif lensois a certes brillé sur quelques dribbles courts et quelques protections de balle. Mais on notera son manque d'influence et d'impact dans le jeu offensif actuellement.

Les satisfactions :

Nicolas Douchez : Impérial en 1ère mi-temps sur des occasions franches havraises, le portier Sang et Or a rassuré son équipe et n'a fait aucune erreur ce soir. Rassurant. Sans fioriture. Efficace.

Dusan Cvetinovic RC Lens 07Dusan Cvetinovic et son apprenti Jean-Kevin Duverne : Encore un énorme match de notre défenseur Serbe. Difficile de ne pas associer le jeune Duverne dans cette performance. Cela faisait longtemps que les Sang et Or n'avait pas eu une assise défensive centrale aussi rassurante. Rugueux, propre, prompt, offensivement tranchant... Un grand match.

Karim Hafez : Nous aurions pu citer aussi Gerard pour sa première mi-temps ou Kevin Fortune pour sa prestation générale mais il a fallu trancher. Le jeune latéral gauche égyptien lensois a été propre défensivement, ce qui n'est pas toujours les cas. Par ailleurs, il a été très efficace offensivement n'ayant de cesse de proposer, de centrer et de provoquer. C'est lui notamment qui est à l'origine du but lensois.

Le coaching d'Alain Casanova (7) :

Le coach artésien avait décidé de reconduire la composition de l'équipe accrochée en terre bourguignonne. Ce dispositif fut contré par un bon dispositif havrais. Mais Casanova a su remotiver ses troupes à la mi-temps, les Sang et Or rendant ainsi une copie bien plus élégante. On notera (Enfin !) la réaction tactique lors d'un temps fort havrais. En faisant entrer Guira à la place de Gérard, il permettait ainsi à Bostock de jouer plus haut. Le milieu lensois en trident renforçait l'assise défensive lensoise. Face à ce dispositif, les Normands ne purent se montrer dangereux. On attendait cette réaction tactique lors des temps forts adverses. Ce fut long à venir...Mais bon.

La note de le Havre AC (6) :

Bien en place tactiquement, les Havrais ont su surprendre des Sang et Or en les obligeant à écarter au maximum (Gérard et Zoubir ne sont pas des modèles de vélocité sur les côtés....) et en muselant l'influence du leader technique John Bostock. D'autant plus efficace que la défense normande se montra d'une efficacité et d'une sérénité impressionnantes. Cependant, les Havrais ont ployé sous les offensives lensoises en deuxième mi-temps. On notera le peu d'inspiration offensive des Normands et leur manque de cohésion sur cette deuxième période.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. 

/script>