Anthony Herbaut : « Pour nous, le RC Lens est un géant du football régional »

Olympique Marcq Anthony HerbautA deux jours du 7e tour de Coupe de France entre Marcq-en-Baroeul et le RC Lens, Anthony Herbaut évoque cet affrontement a priori déséquilibré entre les deux équipes. Le directeur sportif du club marcquois espérait une grande rencontre pour ce tour de Coupe de France et il a été servi avec le RC Lens. Pour lui, c'est aussi l'assurance d'attirer du monde au stade et les regards de la région sur son club.

L'Olympique Marcquois a rencontré Auxerre il y a 3 ans, Lens cette année. Pour une équipe de DHR, vous réussissez à rencontrer des gros morceaux que d'autres clubs doivent vous envier...

« Je pense que l'on peut dire que l'Olympique Marcquois est privilégié dans cette compétition. Il est très rare de répéter de telles épopées en coupe de France dans un club amateur comme le nôtre. Je pense que ce n'est pas un hasard. Le staff technique en poste depuis un an fait un gros travail. Ils ont apporté une touche de professionnalisme à un groupe amateur. Amateur, comme le dit l'entraineur Fred Advice, ne veut pas dire amateurisme. Il apporte sa petite touche, lui qui a été stagiaire professionnel. Il est pointilleux. Il cherche à ce que ses joueurs progressent. Quand on ne laisse rien au hasard et que l'on a les capacités à jouer ensemble, les résultats suivent. En Coupe de France, nous avons eu la chance d'avoir un tirage favorable pour jouer cette fois le grand Racing Club de Lens. Pour nous, Lens c'est un géant du foot régional. C'est une aubaine. »

Il y a trois ans, vous aviez joué chez vous, dans votre stade. Cette fois, c'est au Stadium Nord que cela se jouera. Est-ce un souci ?

« Nous avions joué contre Auxerre au stade Georges Niquet. C'était magnifique pour tous nos licenciés. C'était pour les 32e de finale de la Coupe de France. Cette fois, c'est pour le 7e tour. L'accueil du public lensois était très difficile dans notre petit stade. Lens attire un public important. Il nous était difficile de l'accueillir dans des conditions idéales. Pour que toutes les conditions de sécurité soient réunies, il nous fallait trouver une autre enceinte. Nous devions délocaliser la rencontre. Nous avons espéré pouvoir bénéficier des installations de Lens, mais la proximité avec la rencontre internationale France - Côte d'Ivoire nous en a empêchés. La seule solution de repli, sur la Métropole, était de nous rabattre sur le Stadium Nord. »

Vous auriez aimé jouer au stade Bollaert-Delelis ?

« Cela ne nous aurait pas déplu pour l'expérience, pour les garçons, pour le club. On était prêt à aller à Bollaert. J'ai échangé avec Didier Roudet et le RC Lens n'était pas contre. Mais la rencontre de l'équipe de France ne le permettait pas ! Cela nous a été interdit. »

Coupe de France Marcq en Baroeul RC LensFace aux Sang et Or, quelles sont les chances de Marcq ?

« Nos garçons ont bien conscience de l'écart qui existe entre une équipe comme la nôtre et le RC Lens qui joue en Ligue 2. Toutefois, en football, il faut se rappeler que les deux équipes commencent la rencontre à onze contre onze. Nos joueurs sont extrêmement motivés pour jouer ce match. Ils ont envie de faire une rencontre de qualité, d'apprendre beaucoup lors de cette rencontre. Après, la magie de la Coupe de France fait que parfois la logique n'est pas respectée. Mais cela n'arrive que parfois. On verra s'il se passe des choses ce week-end. Ce sera pour nous un grand moment régional de football. Nous allons tout faire pour accueillir dignement cette équipe de Lens et faire une belle fête régionale du football. »

Le club sera totalement mobilisé...

« Nous serons 50 à 60 bénévoles à œuvrer pour cette soirée. Toute une équipe y travaille toute la journée depuis une semaine pour la réussir. Beaucoup de personnes ont répondu à notre appel. La sécurité sera assurée. Une telle rencontre demande de dépenser de l'argent. On ne peut pas se tromper. On espère du monde pour encourager les deux équipes et pour équilibrer nos recettes et nos dépenses. C'est important pour le club. »

Il n'y avait pas de salariés au club lors de la rencontre Marcq-Auxerre, il y a trois ans. Est-ce toujours le cas ?

« C'est toujours le cas. Les joueurs ont des primes de matches et c'est tout. Ils ne sont même pas remboursés des frais kilométriques pour venir aux entraînements. Les garçons ont une conception du football, ils défendent notre projet. Ils ont bien compris l'état d'esprit de notre club. Nous tentons de tout faire le plus sérieusement possible. Le coach s'est entouré d'un staff très compétent sur le plan athlétique, médical ou technique. Ensemble, ils bossent correctement. On espère qu'ils vont nous faire plaisir ce week-end. »

Quel est l'espoir du directeur sportif ?

« Que les joueurs soient contents de ce qu'ils vont présenter au public. On ne sait pas ce qu'ils ont à ce jour dans leur tête. Je crois qu'ils peuvent être fiers d'être arrivés à ce niveau-là. L'idée est de donner le meilleur de nous, de notre club. J'espère que l'on mettra en difficulté l'équipe lensoise en la respectant énormément. Nous connaissons la tâche qui est la nôtre. Nous allons défendre nos couleurs. Je sais que le coach a décidé de ne rien changer. Il va procéder de la même façon que pour une rencontre de championnat. Il va demander aux garçons de jouer, de produire du jeu, d'animer. On ne va pas changer, en trois jours de temps, notre manière de voir. Notre philosophie est de faire ce que l'on sait faire face à 11 pros. Je sais que Lens ne laisse rien au hasard puisqu'ils sont venus nous voir deux fois sur nos deux dernières rencontres. Nous sommes respectés. Nous allons tout faire pour être à la hauteur de l'événement. Lens nous a donné des coups de main pour que tout se passe bien, pour l'affiche et l'organisation de la rencontre. Ils ont été à l'écoute. Ils sont pros mais ils ont su garder une proximité avec le monde amateur. L'affiche, la sécurité, ils ont su nous donner le coup de main nécessaire à l'organisation d'une telle rencontre. Juste pour cette aide, nous sommes très contents de jouer contre Lens ce tour de coupe de France... »

Propos recueillis par Pascal Guislain pour MadeInLens.com

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. 

/script>