Le RC Lens s'offre le scalp du leader brestois

13 Stade Brestois Brest RC Lens ResumeEn clôture d'un mois d'octobre aussi court que intense, le RC Lens se déplaçait sur le terrain du leader brestois, ce lundi soir, pour le compte de la 13e journée de Domino's Ligue 2. Au coeur d'un enchaînement de matches contre des concurrents directs à la montée, le Racing restait sur une défaite, à Sochaux, et un match nul concédé sur son terrain, face au stade de Reims. Il était donc impératif de revenir de Bretagne avec, au minimum, un point dans la besace. Sur une série de six matches sans défaite, la troupe de Jean-Marc Furlan faisait pour sa part office d'épanvoutail, idéal pour une équipe artésienne jamais aussi bonne que lorsqu'elle se trouve dos au mur. Et bien que réduite à dix en toute fin de match, à la suite de l'expulsion de Kenny Lala coupable d'un geste d'humeur à l'égard de Neal Maupay, la formaton artésienne est parvenu à s'imposer au terme d'une rencontre de très bonne facture. 

Bostock en mode patron

Le RC Lens était rapidement récompensé de son bon début de match par l'ouverture du score de Cvetinovic. A la réception d'un corner de Bostock, le défenseur serbe plaçait un coup de tête victorieux qui trompait la vigilance de Joan Hartock, auteur, il est vrai, d'une sortie approximative (0-1, 23e). Bien organisés dans son désormais traditionnel 4-4-2, les Artésiens coupaient très vite les bonnes intentions finistériennes en s'appuyant sur un pressing haut et efficace, gênant ainsi les sorties de balle des coéquipiers d'Alexandre Coeff. Surtout, le Racing se montrait inspiré et efficace lorsqu'il avait la possession du ballon, dans le sillage d'un Bostock qui régnait en maître dans l'entrejeu. Pour autant, les hommes d'Alain Casanova vont connaître un relâchement coupable dans le dernier quart d'heure du premier acte. Mis à contribution par Joseph-Monrose (33e) et Pelé (36e), Nicolas Douchez finissait par céder face à Maupay, auteur de son huitième but de la saison. Bien décalé par Faussurier, Pelé centrait en destination du joueur formé à l'OGC Nice qui, d'une talonnade plein de malice, venait tromper à bout pourtant le portier lensois (1-1, 38e). L'avant-centre brestois était même à deux doigts de donner l'avantage aux siens quelques instants plus tard, mais Douchez se montrait solide sur ses appuis afin de détourner la tentative adverse (42e). 

L'opportunisme heureux de Cristian

Face à ce score de parité, les deux équipes reprenaient la seconde période avec un état d'esprit différent, soucieux de ne pas s'incliner dans ce choc au sommet. La rencontre s'avérait dès lors moins rythmée mais tout aussi intéressante. Les Finistériens affichent surtout un tout autre visage, proposant une opposition de bien meilleure qualité. Moins fringant, le Racing frôlait le pire sur un coup franc surpuissant de Battochio. Fort heureusement pour les Lensois, Douchez y opposait sa main ferme, réalisant ainsi un arrêt déterminant (59e). Et pour cause, Bostock allait de nouveau se montrer décisif dans le quart d'heure suivant. Le maître à jouer du RC Lens déclenchait une frappe aussi soudaine que lourde, dès 20 mètres, qui venait s'échouer sur le poteau droit du portier brestois. En véritable renard de surface, Cristian Lopez mettait son pied en opposition pour propulser le cuir au fond des filets (1-2, 72e). Réputé pour sa capacité à renverser le scénario d'un match à l'approche du coup de sifflet final, le Stade Brestois n'y parvenait pas, cette fois-ci, incapable de trouver la faille dans la défense artésienne. Au terme d'un temps additionnel digne d'une mini-prolongation, le RC Lens renouait donc avec le succès, un mois après la réception du Red Star. Une victoire au combien importante puisqu'elle permet aux hommes d'Alain Casanova de pointer au sixième rang, à une seule unité d'un podium toujours dominé par le Stade Brestois. Leader mais inférieur aux Artésiens, ce lundi soir. Une sortie à confirmer lundi prochain face à l'AC Ajaccio, où un tout autre scénario de match attend les coéquipiers de John Bostock.

Romain PECHON

Stade Brestois – RC Lens : 1-2 (1-1)

Arbitre M. Lesage.

Affluence : 12 502 spectateurs.

Avertissements : Coeff (45e), Maupay (90e +5) pour le Stade Brestois ; Duverne (58e), Hafez (77e) pour le RC Lens.

Expulsion : Lala (90e +5) pour le RC Lens.

Stade Brestois : Hartock – Doumbia, Diallo, Castan, Nganioni (Henry, 78e) – Faussurier, Coeff (c), Battochio – Joseph-Monrose (Lavigne, 67e), Maupay, Pelé (Labidi, 70e)

Remplaçants non utilisés : Leon, Perez.

Entraîneur : Jean-Marc Furlan.

RC Lens : Douchez – Lala, Duverne, Cvetinovic, Hafez – Klonaridis (Autret, 63e), Bourigeaud, Bostock, Zoubir (Guira, 90e +5) – Fortuné, Lopez. 

Remplaçants non utilisés : Vachoux, Bellegarde, Gerard. 

Entraîneur : Alain Casanova.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. 

/script>