Eric Sikora : « Nous avons su limiter la casse »

Eric Sikora RC Lens 06Pour le compte de la 9e journée du championnat de France amateur (CFA), l'équipe réserve du RC Lens a concédé le match nul, ce samedi, sur le terrain de l'Amiens AC. Menés au score contre le cours du jeu, les Artésiens sont parvenus à égaliser dans les ultimes secondes du match par l'intermédiaire de Valentin Wojtkowiak (1-1). Une rencontre qui laisse des regrets à Eric Sikora, entraîneur de l'équipe réserve, qui souligne tout de même l'état d'esprit de son équipe. 

Il aura fallu attendre la fin de match pour vous voir marquer alors que vous avez dominé les débats durant l’ensemble de la rencontre…

Nous avons quand même quelques situations où on doit faire mieux dans le dernier geste. C’est un match que nous dominons mais où nous n’arrivons pas à trouver la solution pour ouvrir le score et au contraire où nous nous retrouvons à courir après face à une équipe qui défend bien et bas tout en utilisant la vitesse de ses offensifs pour nous faire mal en contres. Nous avons des regrets de ne pas avoir fait deux mi-temps équivalentes à la deuxième, sinon je pense que nous remportons ce match. Nous avons su limiter la casse avec un point.

Vous concédez l’ouverture du score sur la première occasion amiénoise…

La première et même la seule du match pour Amiens. Ils se sont montrés efficaces sur une perte de balle où leur latéral joue bien le coup en prenant l’intervalle avant de marquer sur une frappe croisée. A partir de là, le match devient plus compliqué car nous nous exposons mais je pense que nous avons bien défendu tout en gardant la maîtrise du jeu, ce qui a manqué c’est de vitesse et d’intensité dans les passes et dans les déplacements en première mi-temps afin de faire un peu plus mal à cette équipe d’Amiens. Nous égalions à la fin du match sur un coup de pied arrêté alors que nous avons été assez bons dans le jeu, il fallait être efficace qu’importe la phase de jeu qui nous permettait de revenir au score.

Quel est le discours à la mi-temps ?

Il faut bouger les joueurs, nous ne sommes pas satisfaits de la prestation. Après, ce sont les joueurs qui sont sur le terrain et qui font le résultat. Ils ont su se remettre en cause et repartir de l’avant. Sur la deuxième mi-temps, ils ont montré que nous étions au-dessus et que nous méritions certainement plus que notre adversaire de l’emporter. Cependant, le football nécessite d’être bon dans les deux zones de vérité et ce ne fut pas toujours le cas, ce soir.  

Patrick Olsen a joué l’ensemble de la rencontre après un début de saison où son temps de jeu a été très limité, comment l’avez-vous trouvé ?

Patrick n’a pas beaucoup joué depuis le début. Nous ne pouvons donc pas lui demander d’être le meilleur sur le terrain. Il manque de rythme, il travaille sur le plan physique, je note les intentions même s’il manque encore de vivacité pour faire la différence. Nous sommes contents de ce qu’il a fait même si nous sommes conscients qu’il peut faire beaucoup plus. Cela reste un match de reprise après des blessures, nous allons donc être indulgents.

Vous continuez à jouer avec trois défenseurs alors que l’équipe première est revenue à une défense à quatre éléments, c’est en accord avec Alain Casanova ou bien vous disposez d’une marge de manœuvre sur le plan tactique ?

Nous sommes libres de nous adapter en fonction de notre effectif. En début de saison, nous devions jouer avec trois défenseurs, après Alain Casanova a évolué au niveau de l’équipe première. De notre côté, nous avons trois bons défenseurs centraux et des éléments sur le côté en mesure de faire la différence. Nous gardons donc ce schéma avec trois défenseurs, même si ça ne nous empêche pas de terminer avec quatre défenseurs, nous sommes en mesure de nous adapter et de terminer un match dans une configuration différente.

Comment jugez-vous l’impact des entrants ?

Nous sommes satisfaits et cela prouve bien qu’un groupe est constitué de seize jours, dont trois d’entre eux rentrent en cours de jeu. Les mecs qui ont démarré ont tous fait le boulot et ceux qui sont rentrés ont su apporter ce qui fallait pour revenir au score et tenter de l’emporter. Nous sommes satisfaits du groupe et de l’état d’esprit affiché. Les joueurs ont été courageux et ont tout donné jusqu’au bout.

Propos recueillis par Romain PECHON à Amiens pour MadeInLens. 

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. 

/script>