updated 06/12/2016 16:21

VAFC - RC Lens : les notes de MadeInLens

09 VAFC Valenciennes RC Lens NotesPour le compte de la 9ème journée du championnat de France de Ligue 2, le RC Lens se déplaçait ce samedi après-midi sur la pelouse du voisin Valenciennois. Réduits à 10 dès la 8ème minute et l’expulsion de Guira, les Sang & Or ont malgré tout ouvert le score sur un penalty obtenu par Cristian et transformé par Fortuné. Revenus au score avant la mi-temps par Nuno Costa, les Valenciennois n’ont jamais su faire le break et ont craqué sur une superbe action Bostock – Bourigeaud dans le temps additionnel.

Avec cette victoire au courage, les Lensois remontent dans le top 5 à 3 points du leader.

Retrouvez les notes MadeInLens des joueurs artésiens ainsi que les appréciations des principaux protagonistes de la rencontre. 

Les notes du RC Lens :

Douchez (6) - Lala (6), Duverne (6,5), Cvetinovic (7), Scaramozzino (5) - Bostock (7.5), Guira (Non noté) - Fortuné (6,5) puis Klonaridis (84ème), Autret (5.5) puis Koukou à la 45ème (6), Lopez (6.5) puis Bourigeaud (79ème), Zoubir (7).

Entraîneur : Alain Casanova (8)

 

Les déceptions :

Adama Guira : Une déception sans vraiment l’être… Difficile de noter une prestation de 7 minutes, mais son tacle assassin méritait difficilement autre chose qu’un carton rouge. Il laisse ses coéquipiers à 10 sur, il faut le dire, une relance bien foireuse de Douchez.

Anthony Scaramozzino : après avoir vu la prestation de Karim Hafez face à Orléans, on a du mal à comprendre son retour dans le 11… Trop emprunté et trop lourd dans ses accélérations, il a tenu défensivement, mais n’a jamais su dépasser son vis-à-vis ou même la ligne médiane.

La première mi-temps de Nicolas Douchez : si son jeu au pied avait tendance à rassurer en début de saison, hier le carton rouge de Guira lui est dû en grande partie.

 

Les satisfactions :

John Bostock RC Lens 04John Bostock : un énorme match de l’Anglais, seul milieu défensif en première période. Le milieu de terrain a été au four et au moulin durant toute la rencontre, essayant de ressortir proprement les ballons malgré la supériorité numérique de Valenciennes. Ce mec vit le football et ça s’est vu dans le temps additionnel avec cette ouverture magnifique pour Bourigeaud parti crucifier Perquis et les espoirs du Hainaut ! Le vrai Monsieur Plus de l’équipe Sang & Or !!!

Abdellah Zoubir : alors oui je vous entends déjà, il a perdu pas mal de ballons par des choix douteux, mais pu***n quelle activité ! Replacé au cœur du milieu de terrain par un Alain Casanova ambitieux, sa qualité balle au pied a fait un bien fou aux Lensois. Il a énormément travaillé à la récupération entre l’expulsion de Guira et l’entrée de Koukou alors qu’il était à 3 000 lieux de son poste originel. Il est resté très calme et réfléchi malgré la pression des adversaires… Une bien belle satisfaction son recrutement !

La deuxième mi-temps de Nicolas Douchez : à 1-1 il a réalisé des arrêts dantesques qui ont soulagé son équipe et qui ont empêché aux Lensois de sombrer. Décisif à plusieurs reprises, il a montré toute sa qualité sur sa ligne.

Les entrants : passé complétement au travers de sa première mi-temps face à Orléans, Djiman Koukou a réalisé une grosse entrée à Valenciennes. Sa capacité à couper les passes Valenciennoises dans les 30 derniers mètres a été franchement d’un grand soulagement pour toute l’équipe Lensoise. Devant, Klonaridis n’a eu que quelques minutes pour s’exprimer mais s’est encore montré plein de promesses balle au pied. Mais l’entrée la plus décisive est à coup sûr celle de Benjamin Bourigeaud, véritable dynamiteur de la fin de match. Son entrée a marqué la fin de la supériorité des Valenciennois au milieu de terrain et surtout il a marqué un but de véritable attaquant de pointe pour offrir trois points aux Lensois !

 

Le coaching d'Alain Casanova :

J’ai été franchement très agréablement surpris par l’attitude d’Alain Casanova hier ! Tout d’abord, il a reconduit le 4-4-2 à plat qui avait écrasé Orléans la semaine dernière, utilisant au mieux les forces à sa disposition et contre ses principes de base. Ensuite, dans son management humain, réconfortant Guira à sa sortie et faisant une entière confiance aux joueurs présents sur le terrain. Avec un choix très offensif (Zoubir redescendu d’un cran au lieu de faire entrer directement un 6), il a empêché à ses joueurs de trop reculer. En faisant entrer Koukou en seconde période, il a solidifié son arrière-garde. Ensuite, ses choix ont forcé la décision préférant opter sur la qualité technique et la profondeur que sur le point de fixation qu’était Lopez. Comme face à Orléans, les 3 points lui sont dus en très grande partie !

 

La note du VAFC : 2

A 11 contre 10, le VAFC n’a jamais su faire la différence dans son stade et devant son public… Toujours dépassé dans l’impact par les Sang & Or, Valenciennes n’a jamais su faire le break, tout comme Hadzibegic n’a jamais su trouver la solution tactique pour bouger un bloc Lensois bien en place malgré l’infériorité numérique. A noter que cette défaite intervient malgré toute l’aide de Monsieur l’arbitre, puisque si le carton rouge de Guira était tout à fait mérité, Nestor aurait mérité le même sort 3 minutes plus tard. 

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.