updated 09/12/2016 05:38

ESTAC - RC Lens : la guerre de Troyes aura bien lieu !

05 Troyes RC Lens PresentationCe vendredi soir, le Racing Club de Lens se déplace sur le terrain de l’Espérance Sportive Troyes Aube Champagne… Ils vont à Troyes quoi ! Freinés par leur première défaite de l’année face à Amiens, puis par une élimination au bout de l’ennui en Coupe de la Ligue, les Sang et Or retrouveront un coach qui n'a pas réellement marqué le club de son empreinte, j’ai nommé Jean-Louis Garcia… Si les Troyens tenteront de surfer sur la vague de leurs deux victoires de rang en championnat, les Lensois doivent se reprendre pour garder le peloton de tête en ligne de mire.

MadeInLens vous présente la rencontre !

Côté Troyen :

Qu’elle semblait mal embarquée cette saison pour les Troyens entre une défaite d’entrée à domicile face à Sochaux, une seconde sur le terrain d’Ajaccio et une autre en Coupe de la Ligue à Laval… Puis les hommes de Garcia se sont repris et ont tapé dans la même semaine les Lavallois qui les avaient faits tomber en Coupe, avant d’aller s’imposer au Havre, chose qui n’est pas aisée ! Arrivé en remplacement des remplaçants de Jean-Marc Furlan, véritable âme des Troyens jusqu’à son éviction, on pouvait avoir peur du gap entre le style offensif de ce dernier et la patte plutôt défensive de JLG. Pour l’instant, à en juger par les 3 buts inscrits au Havre, l’histoire semble prendre une tournure plutôt positive.

Descendus après une saison cauchemardesque durant laquelle ils ont failli battre le record ô combien glorieux du Racing, les Aubois ont finalement engrangé 18 points, évitant la honte de ce triste record à défaut d’éviter la relégation. Après une saison aussi infernale, dur de se remettre sur les rails… Il faut d’abord encaisser la fuite des cerveaux tout en anticipant la reconstruction de l’équipe pour s’éviter un destin à l’Evianaise. Entre les départs, les contrats non renouvelés et les joueurs prêtés rentrés chez eux, l’ESTAC doit faire cette année sans Pi, Mavinga, Jean, Gueye ou Bernardoni, mais s’est renforcé avec quelques noms connus des championnats Français comme Samassa arrivé de l’EAG, Obiang, Cordoval ou Cacérès.

Pour la réception de Sang et Or qui semblent plutôt bien voyager, la voix stridente et un poil agaçante de Jean-Louis Garcia devrait résonner autour d’un schéma en 4-1-4-1 (ça ne veut rien dire, mais je voulais vous rappeler au bon souvenir de sa voix…). Résultat, Samassa devrait être titulaire dans les cages, protégé par une défense centrale Giraudon – Martial et les néo-troyens Cordoval et Obiang sur les côtés. Azamoum devrait officier à la récupération derrière une ligne de 4 composée de Darbion, de Dingomé, de l’ancien Lensois Ben Saada, et surtout de l’éternel Nivet. En pointe, Cacérès devrait être aligné seul.

 

Côté Lensois :

Omettons, puisqu’il le faut, la défaite de nos U19 en Coupe de la Ligue, dans un match marqué par l’ennui et… l’ennui, et dont on ne peut tirer absolument aucun enseignement tant l’équipe n’avait rien à voir avec celle alignée en championnat. A la seule exception peut-être du signe positif envoyé par Alain Casanova aux jeunes des U19 et de la CFA qui s’ils se dépouillent auront leur chance au cours de la saison. Revenons plutôt sur la confrontation des Hauts-de-France durant laquelle les Sang et Or nous ont fait déchanter au moins autant que Batman Vs Superman (que de déceptions en ce moment !). Forts d’une belle semaine, les Lensois ont attaqué leur match remplis de confiance. Trop confiants ? Très certainement ! Face à la hargne affichée par les Picards, les facéties de Bostock ou Zoubir et l’absence d’Autret n’ont pas aidé… Trop imprécis, trop timorés, trop tendus, les Lensois nouvelle cuvée semblent souffrir du même mal que les hommes d’AK la saison passée, j’ai nommé la peur de Bollaert !

Nicolas Douchez RC Lens 06Si après les matchs contre Ajaccio et Nîmes, l’ambiance était plutôt à l’enthousiasme ou au moins à la décontraction, aujourd’hui quelques questions sont à poser. Tout d’abord, quid du 3-5-2 ce vendredi soir ? Face au Paris FC, c’est certainement ce trio défensif la seule satisfaction. Quels postes renforcer ? Si tomber aussi durement sur Chevalier comme certains l’ont fait semble démesuré, un renfort en attaque est espéré, tout comme un latéral gauche. Que faire du cas Mathias Autret ? Volontaire, mais totalement invisible, le Breton n’apporte pas grand chose sur le terrain depuis le début de saison. C’est avec beaucoup de questions en tête que joueurs, staff et supporters s’apprêtent à défier une équipe en pleine confiance. Si une victoire dans l’Aube ne réglerait pas tout, elle permettrait d’avancer quelques pistes, notamment sur l’organisation tactique du Racing.

Décrié par une minorité de supporters, la majorité comprenant qu’il fallait laisser du temps au soufflé pour monter, Alain Casanova n’est pas homme à se décourager. Avec une préparation basée autour d’un solide 3-5-2, mais revenu à un 4-3-3 plus traditionnel en phase offensive, le coach Artésien cherche toujours la bonne formule pour tirer le meilleur de chacun de ses joueurs. Si à la vue du groupe convoqué pour le déplacement à Troyes, on pourrait croire à un retour au 3-5-2, les Sang et Or devraient une nouvelle fois évoluer en 4-3-3 en attendant le retour des cadres défensifs. Le nouveau capitaine Sang & Or Nicolas Douchez évoluera sans nul doute dans les buts, alors qu’en défense centrale Duverne et Ba devraient faire leur retour après avoir soufflé cette semaine. Sur les côtés, sans solution de rechange, Lala et Scaramozzino sont assurés d’être titularisés. Au milieu de terrain, on n’imagine mal Casanova se passer de Bostock malgré son mauvais match face à Amiens, tout comme Bourigeaud. Pour compléter ce trio, Koukou devrait être reconduit, lui qui a été l’un des seuls à ne pas sombrer face à Amiens. S’il apporte moins sur les phases offensives que Bellegarde, il est une assurance supplémentaire pour la très jeune défense centrale Lensoise. Le retour prochain de Patrick Olsen pourrait donner des solutions de rechange au coach. Devant, Fortuné retrouvera sa place de titulaire en pointe, épaulé par Zoubir et très certainement Autret sur les ailes.

 

Le match :

Si face à Amiens, nous étions plutôt confiants avant le match, c’est un sentiment bien différent qui nous anime aujourd’hui. Face à une équipe en confiance, le Racing devra jouer, tenter, prendre des risques. Dans un 4-3-3 qui se transforme facilement en 4-1-4-1, il y a tout de même des chances de voir les hommes de Casanova sous un tout autre visage qu’il y a une semaine. Exit la pression de Bollaert et l’obligation de produire du jeu, place à une position d’outsider plus facile à assumer pour une jeune équipe. Alors, remake du match ennuyeux à Niort ou de la victoire solide face à Nîmes ?

 

Les compositions probables :

Troyes : Samassa - Cordoval, Giraudon, Martial, Obiang - Azamoum - Ben Saada, Nivet, Darbion, Dingomé - Cacérès
Remplaçants : Zelazny (g.); Goteni, Confais, Kaye, Niane.

RC Lens : Douchez – Lala, Duverne, Ba, Scaramozzino – Bostock, Koukou, Bourigeaud - Autret, Fortuné, Zoubir
Remplaçants : Vachoux, Robert (ou Wojtkowiak), Bellegarde, Gérard (ou Beghin), Banza

 

Espérance Sportive Troyes Aube Champagne - Racing Club de Lens

5ème journée de Domino's Ligue 2
Vendredi 26 août 2016, 20h - Stade de l'Aube, Troyes
Arbitre : Sébastien Désiage

A suivre en intégralité sur MadeInLens.com, 100 % passion !

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.