updated 05/12/2016 14:28

RC Lens - Tours FC : focus sur l'adversaire

02 RC Lens ToursUn nouveau cycle semble s'ouvrir pour le Tours FC, qu'accueillera le RC Lens vendredi soir au stade Bollaert-Delelis. Un temps sous la menace de la DNCG, en vue de ce nouvel exercice, le club du président Ettori a finalement apporté à l'organisme de contrôle les garanties nécessaires pour repartir sur une neuvième saison en L2 consécutive.

Néanmoins, la fuite de certains cadres cet été va contraindre le club tourangeau à se montrer sans doute moins ambitieux, dans un premier temps tout du moins. Difficile en effet de remplacer Bouhours (Reims), Agouazi (Niort), Santamaria (Angers) et Khaoui (Marseille). A noter que le départ de ce dernier, ainsi que celui de Bedia (Charleroi) stigmatisent la perte de jeunes talents, que le club de l'Indre-et-Loire ne parvient plus à retenir, voire même à faire signer professionnel pour le cas de l'attaquant ivoirien parti en Belgique.

Pour repartir sur de nouvelles bases, le Tours FC a choisi d'écarter Marco Simone pour confier le poste d'entraîneur à Fabien Mercadal, en provenance de Dunkerque en National. La ligue 2 va pouvoir découvrir ce technicien également passé par Aminens, mais cette découverte sera réciproque puisque l'ex-coach nordiste n'a jamis entraîné au-delà du troisième échelon national. Son effectif délesté de ces joueurs d'expérience, il aura la tâche de reconstruire en s'appuyant sur la jeunesse du club, encadrée par les « anciens » Bergougnoux, Malfleury et autres Westberg. Parmi ces jeunes pousses Tandia en attaque et Belkebla au milieu devront confirmer les espoirs placés en eux, même si ce dernier ne rejoindra ses coéquipiers qu'après les JO de Rio, étant retenu avec la sélection algérienne. Pour combler les départs, Le TFC pourra compter notamment sur l'expérience et le gabarit d'Ousseynou Cissé (Rayo Vallecano) au milieu de terrain, et de la vitesse et de la percussion de Cheick Fantamady Diarra (PFC) aux avants-postes. Mercadal fera évoluer son effectif en 4-2-3-1, mais il devra composer cette année avec une profondeur de banc limitée, qui pourrait représenter à terme une limite pour le club tourangeau. Reste la solution des prêts en provenance de L1, activée récemment avec l'arrivée de Bouanga (Lorient).

Après une préparation plutôt encourageante dans ce nouveau contexte (victoires contre Niort et Saint-Etienne, nul contre Laval, et défaite face à Chateauroux), les hommes de Fabien Mercadal ont semblé marquer le pas pour l'ouverture de la L2, qui les a vu concéder un piètre 0-0 face à  l'AC Ajaccio, autre rescapé de la DNCG, lui aussi en reconstruction. Nul doute qu'il faudra du temps au club du président Ettori pour donner à ce nouveau cycle une tournure intéressante. En tout état de cause, les tensions autour de l'extrasportif se font encore sentir, comme en témoigne l'interdiction de rentrer dans la tribune de presse du stade de la Vallée du Cher subie par deux journalistes de La Nouvelle République lors de le première journée de Ligue 2. Ces derniers avaient, semble-t-il, trop vertement mis en cause la gestion du club par le président tourangeau...

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.