updated 11/12/2016 17:00

Boulogne - RC Lens : les Sang et Or arrachent un faible match nul

RC Lens blasonPour son cinquième match amical et une semaine avant d'affronter Arsenal au stade Bollaert-Delelis, le RC Lens se déplaçait au stade de la Libération pour une rencontre face à l'USCBO. Après une première mi-temps très faible, où les Boulonnais ont rapidement mené 1-0 sur une erreur défensive, les Sang et Or ont su revenir à la mrque en fin de rencontre par Mounir Chouiar, mais n'ont pas proposé grand-chose dans le jeu durant ce match. Sous une forte chaleur, de nombreux joueurs ont semblé à la peine physiquement

Fidèle à son habitude depuis son arrivée au RC Lens, Alain Casanova a reconduit son 352 / 532. Nicolas Douchez est titulaire, alors que Jérémy Vachoux sera sur le banc. Patrick Olsen, mis au repos contre Waasland-Beveren, et Teddy Chevalier se sont échauffés avant le match et que le RC Lens met à l'essai le défenseur / milieu défensif Isaac Koné durant ce match. Abdellah Zoubir, présent au stade de la Libération, n'était pas sur la feuille de match, tout comme Jonathan Nanizayamo, déjà absent à Douai.

Une première période très pâle des Sang et Or

La composition du RC Lens : Douchez - Lala (Zedadka, 61e), Landre (Ba, 61e), Fofana, Cvetinovic, Scaramozzino - Bourigeaud (Koné (à l'essai), 71e), Koukou (Gérard, 82e), Bostock (Bellegarde, 61e) - Autret (Fortune, 61e), Banza (Chouiar, 76e)

Après une bonne entame de match des Boulonnais, ce sont les Sang et Or qui ont pris rapidement l'ascendant. Benjamin Bourigeaud, servi en retrait par Mathias Autret, décoche une bonne frappe au-dessus à la 5e, puis le milieu lensois se met de nouven évidence deux minutes plus tard : à la suite d'un centre d'Anthony Scaramozzino, Mathias Autret remise sur Benjamin Bourigeaud qui frappe une nouvelle fois au-dessus. C'est ensuite John Bostock qui s'illustre, avec une bonne frappe juste à côté du poteau.

Mais alors que les Lensois dominent, c'est Boulogne qui ouvre la marque à la 9e minute par Grégory Thil, qui profite d'une erreur de relance de Mohamed Fofana pour tromper Nicolas Douchez. Les Sang et Or réagissent de suite, mais Mickaël Fabre intervient devant Simon Banza.

La domination des Sang et Or s'étiole alors après ce but encaissé : la défense semble peu à l'aise, peinant à se relancer, et le milieu de terrain est parfois bousculé et dominé. Deux frappes lointaines de John Bostock (22e) et Simon Banza (24e) n'inquiètent pas des Boulonnais qui sont proches de doubler la mise sur une nouvelle erreur de défense. A la 26e, Nicolas Douchez dégage dans le dos de Grégory Thil et Dusan Cvetinovic est heureusement présent pour dégager le ballon... Dans les minutes suivantes, les approximations dans le jeu se multiplient, avec de nombreuses mauvaises passes.

A la 36e, Mathias Autret est proche toutefois d'égaliser pour les Sang et Or, en contrant un dégagement de Mickaël Fabre, mais le ballon passe à côté. Loïck Landre devancé sur un coup-franc de John Bostock, une frappe trop croisée de Mathias Autret et c'est tout pour cette première période très moyenne du Racing Club de Lens. Il va falloir sérieusement faire mieux en seconde mi-temps...

 

Les Sang et or peuvent remercier Mounir Chouiar

En début de seconde période, Alain Casanova n'effectue aucun changement dans son effectif et cela s'est traduit sur le terrain par... rien du tout, en fait puisque les Lensois ont repris le jeu comme ils l'avaient fini, à savoir en proposant peu de choses... Au contraire, ce sont même les Boulonnais qui se montrent dangereux sur un coup-franc (49e) dégagé par la défense. Jusqu'à l'heure de jeu, le jeu lensois est stérile et ne propose rien.

L'entraîneur des Sang et Or efgfectue alors ses premiers remplacements à la 61e minute : Loïck Landre, John Bostock, Kenny Lala et Mathias Autret sortent au profit d'Akim Zedadka, Abdoul Ba, Jean-Ricner Bellegarde et Kevin Fortune, mais cela n'apporte pas grand-chose. Mis à l'essai sur ce match, Isaac Koné entre en jeu à la 71e minute à la place de Benjamin Bourigeaud, auteur d'un bon match du côté lensois.

Sur un bon coup-franc à la 72e, Anthony Scaramozzino adresse l'une des rares frappe cadrée de cette seconde période, bien repoussée en corner par le gardien. A la 76e minute, Mounir Chouiar remplace Simon Banza puis c'est Abdelrafik Gérard qui entre en jeu à la place de Djiman Koukoua à la 82e minute.

Finalement, c'est à la 85e minute que le miracle arrive grâce à Mounir Chouiar. Entré en jeu dix minutes avant, le jeune attaquant lensois égalise pour le RC Lens au terme d'une belle action, profitant d'une mauvaise passe et dribblant le gardien boulonnais. La fin de rencontre est assez hâchée, avec deux cartons jaunes pour Abdoul Ba et Akim Zedadka, et Kevin Fortune manque de marquer le but du hold-up sur un centre en retrait d'Abdelrafik Gérard.

A noter que Jérémy Vachoux, Jean-Kévin Duverne, Enzo Ebosse et Wylan Cyprien ne sont pas entrés en jeu.

 

Au terme d'un match très moyen, les Sang et Or arrachent le match nul en marquant par Mounir Chouiar qui profte d'une erreur de la défense, à l'instar de Grégory Thil en début de rencontre. Contre Boulogne, le RC Lens n'a pas montré grand-chose, à part de fortes limites, de nombreuses erreurs et de la fébrilité en défense en première période. Avant un dernier match de préparation contre Arsenal la semaine prochaine et à deux semaines du début de la Ligue 2, Alain Casanova a encore beaucoup de travail...

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.