updated 07/12/2016 15:17

Une moindre influence de Gervais Martel dans le choix du prochain entraîneur du RC Lens

Gervais Martel RC Lens 11Après le départ d'Antoine Kombouaré du RC Lens, le club Sang et Or se met en recherche d'un nouvel entraîneur pour préparer la saison suivante. Et si, jusqu'ici, c'était Gervais Martel qui avait le "mot de la fin" pour le choix du coach, ce ne sera pas le cas cette fois-ci avec la reprise du club par Solférino. En effet, le président lensois, s'il garde une voix et un avis important, n'est plus en position de choisir face aux nouveaux actionnaires lensois qui, eux, sont en majorité et auront la majorité des voix pour la décision.

Parmi les noms les plus fréquemment cités, on retrouve Elie Baup (sondé par le Racing selon François Launey de 20 Minutes), Francis Gillot, Alex Dupont, mais aussi la piste interne menant à Eric Sikora.

Commentaires (4)

  • Les trois années précédentes aussi gervais était minorirtaire (40% des voix pour moins de 1% des parts), ça ne l'a pas empéché de tout régir de façon unilatérale et régalienne ... ni de reporter ensuite l'entière responsabilité des conséquences sur l'actionnaire principal.

    Raccouci URL:
  • Qui l'aurait fait? Avec un Mammadov aux abonnés absent, il est normal que le président prenne les commandes. Ta remarque n'est pas pertinente. Martel est humain, ce n'est pas dieu le père. Je ne suis pas sure que Solférino lui laisse autant de "libertés"

    Raccouci URL:
  • En réponse à: misterfraiz

    Martel n'est absolument pas devenu président par défaut comme tu le prétends misterfraiz, au contraire à l'aide de ses '"lapin de 6 semaines", il a monté un structure juridique qui lui a permis de capter tous les pouvoirs avec seulement 0,01%des parts !
    Non seulement un tel montage n'était pas viable (et à l'époque Faroux l'avait d'ailleurs pressenti: "Il semble que des choses ont été signées pour deux olu trois ans (entre Martel et Mammadov). La banque a toujours parlé de pérennité, jamais d'éternité"), mais l'impensable est le nouveau retour à la présidence du club d'un soi-disant gestionnaire après deux faillites du club, une du golf d'Arras, sans compter ses casseroles personnelles.

    Raccouci URL:
  • En réponse à: andré

    On comprend donc que Solférino n'ait pas été aussi naïve pour laisser tout pouvoir à gervais.
    Par contre une société créee à la va-vite avec quelques requins de la finances qui veulent conserver l'anonymat, associée avec un club espagnol surendetté et qui n'est toujours pas en mesure de confimer sa participation de 35% ... voila un nouveau cas de figure qui ne manque pas d'inquiéter, ce d'autant que les intentions des uns et des autres restent pour l'instant bien opaques.

    Raccouci URL:
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.