updated 09/12/2016 16:16

Gervais Martel : « Le RC Lens, de 1991 jusqu’à 2007, n’a jamais perdu d’argent »

Gervais Martel RC Lens 15La relégation en Ligue 2 de 2008 a constitué une fracture dans l'histoire du RC Lens, plongeant le club Sang et Or dans les difficultés financières permanentes dont il n'est pas encore vraiment remis. Pour But! Lens, Gervais Martel confie que le Racing n'avait jamais perdu d'argent avant en Ligue 1 (de 1991 à 2007) et le président lensois espère retrouver la sérénité financière une fois le problème Hafiz Mammadov réglé.

« Le Racing Club de Lens, de 1991 jusqu’à 2007, n’a jamais perdu d’argent. Jamais ! L’actionnaire, c’était moi. En 2008, j’ai tout perdu. Mais ça, c’est autre chose. De toute façon, je n’avais pas de moyens de faire autrement. Mais avant, on a toujours été à l’équilibre et pourtant, on prenait des risques ! Qu’on dise que nous ne sommes pas bon dans le jeu, oui, mais le reste, non ! Ça m’emmerde… L’histoire Mammadov, si je devais la réexpliquer, je le ferais de la même façon. Je n’ai dit que la vérité, rien que le vérité, je le jure. Sauf que d’expliquer qu’un mec a mis 24M€ et qu’il est depuis aux abonnés absents, c’est inexplicable. Je ne suis quand même pas devenu un âne à 58 balais. J’ai juste dit la vérité mais qui était très compliquée à comprendre. Alors, maintenant, fin des courses, fin des jeux, il faut qu’on arrive à retrouver un actionnariat qui pérennise le club et ne plus penser qu’au foot, aux gamins du centre de formation et aux jeunes supporters. »

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.